Libre expression

Les groupes du conseil municipal s’expriment…

Les contributions publiées ici n’engagent que leurs auteurs

Juin 2019

 

 

Front de gauche et citoyen-nes (PCF-PG-FASE)

Grégory Boulord

Référendum : Sauvons Aéroports
de Paris menacé de privatisation !

Depuis le 13 juin et jusqu’au 12 mars 2020 la plateforme
« referendum.interieur.gouv.fr » est ouverte permettant à chaque citoyen.ne d’apporter son soutien pour lancer le premier référendum d’initiative partagée ! Une mobilisation inédite pour soutenir la proposition de loi affirmant le caractère de « service public national » des aérodromes de Paris lancée par des parlementaires de droite et de gauche. Objectif : 4,7 millions de signatures en 9 mois pour refuser la privatisation.Mobilisation générale dans un contexte de libéralisation et de désengagement de l’état.
Rappelons-nous l’épisode des autoroutes bradées à des fonds d’investissement privés qui rapportent tellement d’argent que la cour des comptes a dénoncé les dividendes honteux reversés aux actionnaires. Cet argent, notre argent, aurait pu et pourrait financer notre système de soins, des moyens supplémentaires pour l’éducation ou financer des alternatives pour le transport, la mobilité ou la transition écologique.
Rappelons-nous les privatisations de l’Energie (EDF-GDF), les transports (SNCF, le FRET), La Poste. Depuis leur privatisation, les dysfonctionnements se multiplient.
Déjà, le 27 mars, notre groupe FDG et citoyens alertait le conseil municipal en présentant le vœu « privatisation ADP : C’est non ! »
Nous avons besoin de tous et toutes pour contrer ce projet de privatisation, amis, voisins, collègues, familles, tous concernés et tous mobilisés !
Contact : groupefdg@ville-gennevilliers.fr



Groupe socialiste

Christophe Bernier

Vers une région à deux vitesses ?

Début juin, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la Région parisienne (IAURP) a publié une étude intitulée « Gentrification et paupérisation au cœur de l’Île-de-France - Évolutions 2001-2015 ». (www.iau-idf.fr)
Cette étude pointe une accentuation et une polarisation des territoires au sein de la région : les riches étant toujours plus riches et les territoires pauvres toujours plus en difficulté. Elle démontre le manque de solidarité entre les territoires notamment en termes de péréquation financière.
La création de la métropole censée renforcer la mise en commun des ressources au service des habitants se heurte à des égoïsmes locaux.
Certaines villes refusent même volontairement d’appliquer la Loi notamment en matière de logement social. Ainsi la loi SRU qui impose 25% de logements sociaux est respectée par seulement 22 communes sur les 36 que compte le département des Hauts-de-Seine.
Ces attitudes sont une atteinte au vivre ensemble et à la capacité de chacun de vivre et s’épanouir là où il le souhaite, à proximité de son travail, de sa famille.
Face à cette situation, notre ville doit garder sa dimension diverse par une offre de logement diversifiée entre logement social, accession sociale et libre à la propriété. C’est par ce biais que l’on fabrique une ville qui fonctionne, où chacun peut trouver sa place.
Pour nous contacter : groupe.socialiste@ville-gennevilliers.fr ; 01 40 85 63 56.



Gennevilliers écologie

Délia Toumi

Retrouver du sens

Pas d’école, les enfants vaquent. Les adultes auront, nous l’espérons réussi à s’offrir eux aussi des congés. Pas de travail, au moins quelques jours entre juillet et août, depuis le Front Populaire. Certains partiront, un peu, longtemps, loin, ou à quelques kilomètres, en famille, entre copains, en solo, en duo, à l’aventure... Certains choisiront les propositions de notre ville si active pour le « droit aux vacances ». Cette opportunité de la rupture avec l’ordinaire de l’année est une profonde inspiration dans la succession des contraintes que rythme l’inventaire des obligations. Une fenêtre s’ouvre sur l’altérité : autres temps, autres lieux, autres rencontres, autres langues, autres pensées… C’est un horizon renouvelé quelques jours par an qui offre à l’esprit l’inhabituel, un oxygène qui enrichit, décale et dépolarise. C’est une pause, un recul qui permet aussi de recentrer nos pratiques urbaines et familières sur des valeurs premières : le lien à l’autre, le retour à la terre, la relativité du temps qui passe…
Pas de culpabilité donc, mais le plaisir d’affirmer son indépendance et sa responsabilité face à ceux qui en cette période nous réduisent à la bourse du consommateur. Pas de culpabilité, mais le sentiment de défendre l’avenir des nôtres et de tous quand nous intégrons l’empreinte carbone de nos vacances, quand nous légitimons de questionner l’éloignement du dépaysement.
Tout est là : ne rien faire comme on le fait d’habitude. Vaquer… Être libre de retrouver son humanité, libre de plaisirs ordinaires, de réflexions gratuites, c’est se préparer à planter les graines qui font l’immense valeur de nos menus engagements. Préserver la planète et le vivant, c’est l’Humain que l’on défend en ciselant notre ouverture sur le monde. Bonnes extra-ordinaires vacances à toutes et tous.


Union des Gennevillois-e-s


Contribution non communiquée

 

 

 

La France insoumise - Pour une ville unie au service de tous

Claire Fiquet

Fédérer les colères

La laïcité n’est-elle pas l’égalité de tous les citoyens ? C’est évident, à la condition, que chacun se reconnaisse dans son statut de citoyen et que nous acceptions tous, les règles du jeu démocratique. Vivre ensemble, c’est admettre un espace neutre, champ partagé dans lequel chacun concède à l’autre le droit d’être ce qu’il est.
La laïcité ne doit pas être un outil politique d’exclusion sociale. Aucun citoyen ne doit être marqué dans son corps ou dans son esprit d’un signe distinctif de dégradation, d’une marque d’infamie sous le prétexte de ses idées ou de sa croyance. Personne ne doit se voir refuser le statut de citoyen au seul motif d’une appartenance religieuse.
La laïcité pour répandre ses bienfaits doit actionner le levier fondamental des relations sociales. Ce levier, c’est le respect. Il ne découle pas d’un mystère ni d’une espérance lointaine, il est la seule trame sur laquelle se tissent les relations entre nous, citoyens, membres de la communauté nationale.
Les lieux de cultes ne doivent pas devenir les sanctuaires de la propagande politique. Leur construction et leur entretien doivent se faire dans le cadre de la Loi, pour échapper à toute forme de clientélisme et pour ne pas jeter les fidèles dans le chantage odieux des stratégies électoralistes.
Trop de Maires pratiquent ce discret chantage et souvent les responsables des associations sont les complices objectifs de cette arnaque démocratique. Pourtant, la laïcité est une subtilité sociale qui ne souffre aucun trouble, elle devrait se réaliser dans la transparence et la légalité. La séparation des Églises et de l’État trouve ici tout son sens.
Il y a bien une charité chrétienne, bâtissons ensemble une laïcité bienveillante ! Nous devons faire la preuve que la liberté est le plus remarquable instrument pour vivre en bonne intelligence et que la démocratie est le cadre le plus pertinent pour que chacun puisse assumer en son âme et conscience, les choix de son existence.
Faisons confiance au peuple et méditons cette parole de Jaurès : « Sans
la République, le peuple serait impuissant ; sans le peuple, la République serait vide. »

 

 

Les Républicains - Divers droite

Jacqueline Marichez-Clero

Remerciements de M. Alain CHEIKH

«Avant toutes choses, je tenais à remercier l’ensemble des Gennevilloises et Gennevillois de m’avoir permis d’être éligible sur la liste de Jacqueline Marichez-Clero lors des municipales de 2014. Ce fut donc pour moi l’occasion de renouveler mon mandat de Conseiller municipal. Depuis 2012, suite à la disparition de Christian Clero, alors Président du seul groupe d’opposition de droite, j’ai donc pu exercer mes fonctions avec zèle et dévouement au service des habitants de notre commune. Être élu c’est représenter une partie de la population au sein du Conseil municipal et devant les institutions qui régissent nos lois. C’est aussi être force de proposition en défendant, avec conviction, les projets visant à améliorer les conditions de vie de chacun tout en jouant pour le collectif. C’est participer à la vie de la commune en étant administrateur au Conseil d’administration des établissements scolaires du secondaire ou bien encore membres de diverses commissions comme celle du handicap. C’est encore être présent lors des inaugurations, des commémorations visant à ne jamais oublier ces tragiques événements qui ont vu disparaître nos frères, nos pères, nos amis et personnes chères à nos cœurs d’hommes et de femmes libres et égaux en droit.
C’est donc non sans une certaine émotion que je dois me retirer de la vie politique et publique en gardant à l’esprit, le combat idéologique dont j’ai fait preuve pendant plusieurs années.»
Le groupe les Républicains remercie Alain pour le travail accompli pendant ces 2 mandats et souhaite la bienvenue à Philippe Hallais qui saura donner un nouvel élan à notre formation. La tâche reste ardue mais connaissant bien les convictions et la pugnacité de notre nouveau Conseiller municipal, je n’ai aucun doute sur le travail qu’il saura accomplir.
Nous souhaitons à tous les Gennevillois et les Gennevilloises de très bonnes vacances bien méritées !!
Jacqueline Marichez Cléro, Présidente des Républicains, 1 place du Docteur-Roux 92230 Gennevilliers - 06 43 59 06 88
lesrepublicains92230@free.fr




Citoyens écologistes démocrates et indépendants

Brice Nkonda

Que diriez-vous d’une mutuelle communale à Gennevilliers ?

De nombreuses personnes ont recours à une mutuelle pour compléter le remboursement de la Sécu. Parmi la diversité des offres et des prix pratiqués, il est souvent compliqué de faire un choix. Par ailleurs, une partie de la population n’a toujours pas accès à cette protection supplémentaire car les cotisations sont souvent trop élevées pour les chômeurs, les étudiants ou les personnes âgées ayant des frais de santé importants.
Face à la baisse des niveaux de remboursement du régime général de la Sécu, et au coût souvent prohibitif des mutuelles, nous souhaitons créer une mutuelle communale, ici à Gennevilliers. Ce dispositif, qui vise à améliorer l’accès à la santé de tous les habitants, consiste à les regrouper pour que la commune, ou une association mandatée par elle, négocie une complémentaire santé de qualité, à des prix compétitifs.
Pour cela, la commune doit démarcher les mutuelles en jouant sur l’effet de groupe. À l’issue, elle sélectionne l’organisme qui propose les meilleures conditions aux futurs adhérents. Sont pris en compte les tarifs et les garanties proposées selon les différents profils d’adhérents. Ce faisant, certaines formules proposent des cotisations de 30 à 60 % moins élevées que les mutuelles dites classiques, pour le même niveau de couverture.
Si les salariés disposent pour la plupart d’une mutuelle d’entreprise, les retraités, les professions indépendantes, les étudiants ou encore les demandeurs d’emploi constituent les publics cibles d’un tel dispositif, conçu pour venir en aide aux plus modestes. Et, pour adhérer, la seule condition devant être respectée est de résider dans la commune. Il est par ailleurs à noter que l’adhésion n’est pas obligatoire.
Depuis 2013, date à laquelle la commune de Caumont-sur-Durance dans le Vaucluse a lancé cette initiative, de nombreuses municipalités ont choisi de mettre en place une mutuelle communale, autrefois appelée « mutuelle de village ». Aujourd’hui, même si notre ville s’étend bien au-delà de son village, nous souhaitons garder cet esprit de solidarité en proposant un service de proximité qui pourra aider de nombreux Gennevillois.
En attendant, je vous souhaite d’excellentes vacances d’été à toutes et à tous.



 




  • 75e anniversaire de la Libération Cérémonie commémorative

    Dimanche 25 août à partir de 10 h 30

    En hommage aux Martyrs et à tous les patriotes artisans de la Victoire sur le fascisme allemand, une cérémonie commémorative a lieu dimanche 25 août. Rendez-vous sur le parvis de la mairie à 10 h 30.

  • Aéroports de Paris

    Accès en ligne Référendum d'initiative partagée

    Gennevilliers est habilitée à recueillir les soutiens au projet de référendum sur la privatisation de Aéroport de Paris.

  • Prochain Conseil municipal

    Mercredi 25 septembre Salle du Conseil municipal en mairie

    Le prochain conseil municipal se tient mercredi 25 septembre à 20 heures dans la salle du conseil municipal en Mairie.

  • La Maison des projets

    Les mercredis de 9 h à 18 heures Halle des Grésillons

    La Maison des projets est le lieu de rencontre, ouvert à toutes et tous, qui permet d’expérimenter et de construire des projets pour la Halle des Grésillons.

  • Un réseau social pour les Gennevillois

    Inscription en ligne www.ensembl.fr

    Pour échanger entre Gennevillois vous pouvez désormais vous rendre sur Ensembl’, le réseau social de voisinage partenaire de Gennevilliers qui vous permet d’échanger des informations, des services, des bons plans et des objets entre habitants, que [...]

  • Une école et un centre social

    Début des travaux en 2020 Aux Agnettes

    Les travaux de la nouvelle école Jolio-Curie et du futur centre social et culturel du quartier des Agnettes vont commencer en 2020.