Feuilletez le guide des bons gestes : Que faire de mes déchets ?

Prévention, réduction des déchets : de quoi parle-t-on ?

Le tri des déchets fait maintenant partie des habitudes de vie des Français (84% déclaraient pratiquer le tri en 2009, selon l’étude Eco-emballages IPSOS 2009). Bien qu’encore perfectible, ce geste a été intégré par la majorité d’entre nous et rendu possible par la mise en place de la collecte sélective dès 2002. Avec le Grenelle de l’Environnement et conformément aux décisions européennes, la gestion des déchets "entre dans l’ère d’après" : il s’agit aujourd’hui de réduire la quantité et la nocivité des déchets produits chaque jour ; c’est ce que l’on appelle la prévention des déchets.

La prévention des déchets désigne l’ensemble des gestes ou activités qui peut être mis en place pour éviter la production de déchets depuis l’extraction des matières premières nécessaires à la fabrication d’un produit, jusqu’au moment de son abandon. Ainsi, tour à tour, industriels, distributeurs, ménages ont le pouvoir d’alléger les poubelles. Réduction des emballages, achats responsables privilégiant les grands contenants, recharges, vrac etc., compostage domestique, couches lavables, stop pub des boîtes aux lettres, sont autant de solutions qui peuvent permettre de jeter moins tout en consommant mieux.

Longue vie à nos objets !

Pourquoi jeter des objets encore utilisables pour en acheter de nouveaux ? Don, revente, réparation, achat d’occasion, troc... Les alternatives ne manquent pas pour faire du réemploi. 98% des Français l’ont d’ailleurs déjà pratiqué*.
 
Le réemploi, c’est d’abord une affaire de bon sens. À quoi bon acheter une perceuse qui servira deux fois par an quand je peux la louer ou l’emprunter ? N’est-ce pas rageant de jeter un appareil ménager alors qu’il suffirait de le réparer ? Et ces vieux vêtements, ne pourraient-ils pas servir à d’autres ? Pour tout cela, il y a les annonces en ligne, les brocantes, les associations caritatives, les ressourceries ou encore les artisans réparateurs. À moins que vous ayez l’esprit créatif et que vous détourniez du rebut la moindre vieillerie en la "relookant maison".

Des bénéfices partagés
L’argument économique est évident mais il n’est pas le seul. Allonger la durée de vie de ses objets, c’est réduire ses déchets de 13 kg/an (Ademe 2013) et limiter du même coup l’épuisement des ressources naturelles et la consommation d’énergie. C’est aussi favoriser les emplois et l’insertion de personnes en difficulté. Près de 18 400 salariés (Ademe 2013) dans les seules filières de l’occasion et de l’économie sociale et solidaire. Et si vous n’êtes pas encore adepte du réemploi, vous y penserez sans doute la prochaine fois !

Où déposer vos vêtements, linge de maison et chaussures usagés ?

Quartier Luth    

  • Avenue du luth/boulevard Beaumarchais
  • Rue Mazalaigue (proche Le Tamanoir)
  • Boulevard Jean Jacques Rousseau (à proximité du stade Lilian Thuram)

Quartier du fossé

  • Place Jules-Guesde
  • Boulevard Pierre de Coubertin (à proximité de l’avenue Louis Calmel)

Quartier des Agnettes

  • Rue du 8 mai 1945 (angle rue pointard)
  • Hôtel de Ville à proximité de la poste (Quartier des grésillons)
  • Rue Paul-Vaillant-Couturier (angle rue George-Corète)

Quartier république

  • Rue Henri-Barbusse face au 8
  • Parking du Leader-Price, avenue Gabriel-Péri
  • Quartier Chandon Brenu
  • Centre nautique (parking)

Quartier Cité-jardins

  • Avenue Louis-Calmel (angle rue de la couture d’Auxerre)

Quartier du Village

  • Place du marché du village

Quartier zone d’activité

  • Avenue Charles-de-Gaulle (devant le Leclerc)
  • Avenue Marcel-Paul (angle allée des bas Tilliers)
  • Avenue Charles-de-Gaulle (devant centre commercial des Chanteraines)
  • Avenue des Grésillons (devant le RER Grésillons)
  • Angle rue du Fossé Blanc/rue des Caboeufs


Pour en savoir plus :

Vous cherchez un professionnel ou une association près de chez vous ? Consultez http://www.reemploi-idf.org, le site du réemploi en Île-de-France.   

Sélection

Retour en haut de page