L’ancienne mairie, située au Village, est construite en 1862 alors que Gennevilliers ne compte que 2000 habitants. Elle s’avère rapidement insuffisante pour répondre aux besoins d’une population croissante. Elu maire de la ville en 1945, Waldeck L’Huillier entend poursuivre l’œuvre sociale entamée par Jean Grandel dès 1934. Il souhaite faire de Gennevilliers une cité moderne et accueillante. Le plan communal d’aménagement, adopté en 1947, s’articule autour du centre administratif, culturel et commercial. Esquissés dès 1957, les travaux débutent en 1973 pendant le mandat de Lucien Lanternier et la mairie est inaugurée en 1978. Véritable outil pour les Gennevillois, le C.A.C.C., conçu par le cabinet Auzolle, est un témoignage de l’architecture des années 1970.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Gennevilliers est en pleine crise du logement. Les dégâts causés par les bombardements, le développement de l’emploi industriel et l’arrivée d’une population nombreuse conduisent la municipalité à mettre à l’étude un programme d’habitat social.
La cité des Agnettes, inscrite dans le plan communal d’aménagement de 1947, devient le premier grand ensemble édifié à Gennevilliers. La réalisation du projet, confiée au cabinet Auzolle, débute en 1955. Les cabanes et maisonnettes font place aux logements et équipements collectifs : groupes scolaires et sportifs, club de 3e âge, maison des jeunes .... A partir de 1972, de nouvelles constructions augmentent les capacités d’accueil.
 
Je me souviens…
quand je suis arrivé à Gennevilliers en 1935. Jean Grandel était maire. Aujourd’hui, j’en suis au cinquième maire.

Je me souviens…
de la solidarité que j’ai trouvée ici, même dans les bidonvilles. Gennevilliers est encore une ville solidaire et j’espère qu’elle le restera.

Sélection

Retour en haut de page