Contenu de l'événement

 borne_anti-moustique.jpg

Les moustiques représentent une nuisance particulièrement importante en ville, notamment aux abords de certaines crèches. Pour effectuer des tests et cibler certains sites, plusieurs critères ont été pris en compte : la présence notable de moustiques en 2023, les plaintes recensées, l’accessibilité à l'électricité, la possibilité de mise en place à l'extérieur et la présence d'une personne référente sur site pour une évaluation continue. Et pour tenter de limiter ces nuisances, Gennevilliers a mis en place des bornes anti-moustiques.

Ces bornes écologiques interviennent en phase 2 du cycle de développement du moustique, avant qu'il ne pique. Elles dispersent du CO2 recyclé et un leurre olfactif imitant la respiration et l'odeur humaine, attirant et capturant les moustiques femelles par aspiration. Les moustiques mâles et les autres insectes non hématophages ne sont pas affectés, préservant ainsi leur rôle dans l'écosystème.

Ce dispositif innovant et sécurisé prévoit une réduction des nuisances de 88%, selon une étude du Parc Naturel Régional de Camargue. Il ne présente par ailleurs aucun danger ou toxicité pour l'environnement. Les bornes permettent de comptabiliser les moustiques piégés, offrant une surveillance précise de leur efficacité. Pour éviter toute interférence, l'accès à la borne sera limité par une clôture située à environ 6 mètres.

Ce test permettra d'évaluer l'efficacité des bornes anti-moustiques près des crèches et, si concluant, d'envisager leur déploiement à plus grande échelle.

Retour en haut de page