Contenu de l'événement

 eclairage.jpg

La ville poursuit ses actions en faveur de la sobriété énergétique. Après avoir baissé la température dans la tour de la mairie, dans les gymnases et dans l’eau du grand bassin du centre nautique, elle va éteindre les lampadaires des rues entre 1h30 et 5h en semaine et entre 2h30 et 5h le week-end à partir du 2 janvier, pour une période d’expérimentation.
Les horaires correspondent à ceux des transports en commun et donc au plus grand nombre de déplacements. Cette mesure permet de préserver l’environnement, réduire les nuisances lumineuses pour les riverains, la faune et la flore et diminuer la facture énergétique de la ville d’environ 17 %.

Les villes qui ont déjà mis en place ce dispositif n’ont pas vu d’impact négatif sur la sécurité des habitants. Les chiffres concernant les cambriolages montrent même que 80 % d’entre eux ont lieu en plein jour.

Il a également été décidé de supprimer les illuminations de Noël dans les rues. Une mesure aussi bien écologique qu’économique puisque le coût annuel d’installation et de désinstallation des lumières avoisine les 250 000 euros. La ville préfère utiliser cet argent autrement. Par exemple, en distribuant une aide de 200 euros aux familles monoparentales qui ont au moins un enfant de moins de 20 ans à charge ou bien en organisant une distribution de paniers alimentaires pour toutes les personnes dans le besoin le 17 décembre au gymnase Paul-Langevin.

Retour en haut de page