Gustave Caillebotte

Caillebotte

Issu d'une famille fortunée, Gustave Caillebotte achète une maison avec jardin au Petit-Gennevilliers en 1881. Personnage hors du commun, il s'applique à l'excellence dans les nombreux domaines qui le passionnent.

 

Peintre, jeune compagnon des impressionnistes, il innove en particulier dans ses compositions dont les perspectives "photographiques", et les mises en page audacieuses sont la marque.

 

 

Nombre de ses œuvres sont réalisées à Gennevilliers : " Madame Renoir dans le jardin du Petit-Gennevilliers ", " Bateaux à voile à Argenteuil ", " Les Soleils, jardin du Petit Gennevilliers ", " Champs au Petit-Gennevilliers ", " Bateaux à l'ancre sur la Seine ", " La Seine à la Pointe d'Epinay ", " Soleils au bord de la Seine ", " Les Roses, jardin du Petit-Gennevilliers ", "Régates à Argenteuil ", " La Plaine de Gennevilliers vue des coteaux d'Argenteuil "…

 

 

Mécène, il aide ses amis Impressionnistes en achetant leurs tableaux et en finançant leurs expositions. Son legs aux Musées nationaux français sera refusé dans un premier temps. C'est pourtant ce don, que Renoir sut imposer à l'État après la mort de Caillebotte, qui permet à la France de disposer dans son patrimoine d'œuvres majeures de Monet, Degas, Sisley, Renoir etc.

 

 

Régatier, il se passionne pour la vitesse et cherche à perfectionner ses bateaux.

 

 

Architecte naval, il les dessine et les construit lui-même dans un atelier, situé à l'emplacement actuel de la SNECMA. Il y créera de véritables pur-sangs du fleuve, aux multiples innovations (voile en soie, lest extérieur, coques aérodynamiques, etc.) avec lesquels il remporte maints titres internationaux.

 

 

Amateur de timbres, il est un des premiers grands philatélistes. Horticulteur émérite, il correspond avec Monet à Giverny et crée des orchidées dans ses serres.

 

 

Citoyen, il est élu conseiller municipal de Gennevilliers en 1888 et le reste jusqu'à sa mort en 1894. Il n'a de cesse d'y défendre les métiers et les gens du fleuve et paie volontiers de ses deniers les becs de gaz, l'éclairage, l'habillement des pompiers, les cailloux pour la route.

  • L’Anru fait des annonces mais la réalité est tout autre !

    Communiqué Le 19 septembre 2019

    « Dans cette situation la mairie de Gennevilliers, réunit les habitants en assemblée publique ce jeudi 19 septembre pour exposer la situation et proposera un rassemblement de protestation devant le siège de l’ANRU à Paris ce vendredi 27 septembre à [...]

  • Sorties avec la ligue pour la protection des oiseaux

    Samedi 19 octobre à 8 heures Rendez-vous au parc des Chanteraines

    Les sorties LPO sont destinées à ceux qui veulent connaître les oiseaux, communs ou moins communs, qui vivent, migrent, hivernent ou se reproduisent sur Gennevilliers.

  • Salon de l’emploi

    Les 16 et 17 octobre de 9 h 30 à 16 h 30 A la salle des fêtes

    Plus de 120 entreprises sont présentes… Le salon de l’emploi, c’est l’occasion de rencontrer votre futur employeur. En 2019, sont à l’honneur les métiers de l’industrie et l’alternance.

  • Se garer à Gennevilliers

    De 7 h 30 à 19 heures Zone bleue, orange, verte

    Suite à la décision des habitants en décembre dernier, le stationnement est gratuit mais règlementé sur toute la ville, entre 7 h 30 et 19 heures.

  • Bus 166 et 137

    Depuis novembre Amélioration des lignes

    Les lignes de bus 166 et 137 évoluent avec l'arrivée de la ligne T3b à la Porte d'Asnières

  • Recherche 20 Gennevilloises

    Avec l’association Les Urbaines Pour des portraits photos

    L’association Les Urbaines recherche 20 Gennevilloises pour une grande exposition photo prévue début 2020 dans les rues de la Ville pour son projet La place des femmes dans l’espace urbain.

  • Une école et un centre social

    Début des travaux en 2020 Aux Agnettes

    Les travaux de la nouvelle école Jolio-Curie et du futur centre social et culturel du quartier des Agnettes vont commencer en 2020.