Exposition-rétrospective de Danièle Martin Lazard

Des portraits à reconnaître Dans la photothèque

Décédée en 2002, l’artiste-photographe Danièle Martin Lazard laisse une importante œuvre qui abrite nombre de portraits de Gennevillois. Mis en ligne dans la photothèque, ces portraits ont besoin d'une légende. Si vous reconnaissez une personne ou vous-même, contacter la Maison du développement culturel au 01 40 85 60 76.

La maison du développement culturel souhaite mettre les noms sur ces visages en amont de la grande exposition-rétrospective sur le travail de Danièle Martin Lazard prévue pour septembre prochain.
Contact :
Guillaume Deloire
Tél.: 06 11 38 27 62
Mail : guillaume.deloire@ville-gennevilliers.fr

Maison du développement culturel
16, rue Julien Mocquard
92230 Gennevilliers

"Artiste-photographe, Danièle Lazard, décédée en 2002, laisse une importante oeuvre qui abrite nombre de portraits de Gennevillois. Si, sur certaines photos, le nom apparaît, d’autres ne sont pas renseignées. C’est là tout l’objectif de cet article. Parmi ces images, des Gennevillois se reconnaîtront-ils ?
Nous avons tous des photos. Les unes dans un portefeuille ; d’autres dans un album ou au fond d’une boîte.
En les regardant, elles indiquent la saison, chaude ou froide, l’ambiance, la date, le lieu, le siècle... Sur les photographies de Danièle Lazard, à la mise en scène soignée, on voit des enfants costumés, des habitants dans l’intimité de leur domicile, des portraits de familles immigrées s’inspirant des Ménines, des femmes en toilette de mariée, simulacre de la photo de mariage – de quoi prendre de la distance avec l’album de famille et le rituel de la pose. Et des élèves de l’école municipale des beaux-arts Edouard-Manet, puisque Danièle Lazard, professeur agrégée d’arts plastiques, dirigeait les ateliers photos et sérigraphie. Une trentaine d’années se sont écoulées depuis. Durant tout ce temps qui n’a fait que passer et se dérober, est-ce que les visages d’aujourd’hui se retrouveront dans la jeunesse d’hier ? Voilà l’enjeu de cette exposition qui au-delà de l’oeuvre elle-même, permettra de lui conférer un éclairage humain particulier.

TRAVAIL DE MÉMOIRE
Née à Embrun, en 1944, Danièle Lazard étudie l’histoire de l’art et les arts plastiques à Aix-en-Provence. Lors d’un voyage en Italie, en 1976, elle photographie les sculptures du cimetière de Gênes. Avec ces lieux fortement chargés d’histoire, c’est le déclic, et la mémoire devient l’objet central de son travail. Les prises de vue s’enchaînent : les lieux à l’abandon, les friches industrielles, les serres désaffectées rendues à la végétation, les demeures oubliées, le ciel, la terre, la mer, les gens... Elle s’installe rue Aguado en 1979, expose au palais de Tokyo, notamment, s’intéresse à la technique de la photo peinte. Une photo, c’est une histoire, des souvenirs, une mémoire qui sauve de l’oubli, des témoignages qui rattachent à une vie, à un passé. "À la lumière d’un regard d’aujourd’hui, le passé se met à revivre", disait-elle. Cette rétrospective, intitulée "Dans le blanc des jours", aura lieu à la rentrée prochaine, à la Maison du développement culturel et à l’étage des élus, en mairie. Elle promet de merveilleux souvenirs et de belles rencontres. Aux Gennevillois de se remémorer et... se reconnaître."
Article page 29, GenMag 2017, de Martine Hupier.

 

 


Voir les portraits dans la photothèque


 

 

Maison du développement culturel (MDC) PLUS d'INFO

  • La saison prochaine au théâtre

    Agenda 2017-2018 en ligne Au théâtre de Gennevilliers

    La soirée de lancement de la saison 2017 – 2018 au théâtre de Gennevilliers a lieu jeudi 14 septembre à 20 heures.

  • Lire en plein air

    En août de 16 h 30 à 18 h 30 Dans les quartiers

    Tous les mardis, de 16 h 30 à 18 h 30, les médiathèques se mettent au vert et s’installent dans les quartiers pour un temps de lecture à partager au soleil. On les retrouve dans les parcs, les jardins et au pied des immeubles

  • Ciné plein air "Le Petit Prince"

    Vendredi 25 août Allées Missak-Manouchian

    Le film "Le Petit Prince" de Marc Osborne est projeté sous les étoiles vendredi 25 août à la tombée de la nuit.