Borne n°14 - Le train et le gaz

Carré visuel borne n°2Carré visuel borne n°3Carré visuel borne n°4Carré visuel borne n°5
Carré visuel borne n°6Carré visuel borne n°7Carré visuel borne n°8Carré visuel borne n°9
Carré visuel borne n°10Carré visuel borne n°11Carré visuel borne n°12Carré visuel borne n°13
Carré visuel borne n°14Carré visuel borne n°15Carré visuel borne n°16Carré visuel borne n°17

localisation

Borne n°14 - Le train et le gaz

 

La ville est traversée pour la première fois par le chemin de fer en 1851, avec la ligne Paris-Petit-Gennevilliers. Les Gennevillois profitent peu de la gare, trop éloignée du centre. Celle-ci est supprimée en 1863, quand la ligne est prolongée jusqu’à Argenteuil.
Il faut attendre 1908 et l’inauguration de la ligne Paris-Ermont pour que Gennevilliers soit à nouveau desservie par le train. La gare, loin du village mais proche de l’usine à gaz, connaît un important trafic de marchandises. Les rares voyageurs sont surtout des ouvriers. Une autre halte, financée par les habitants du quartier, est construite aux Grésillons.
Mais le train ignore encore l’agglomération et les besoins des Gennevillois. Il faut attendre la mise en service de la ligne C du RER en 1988 pour que les habitants puissent pleinement utiliser le chemin de fer.

En 1904, la société d’Eclairage, Chauffage et Force Motrice installe une centrale gazière à Gennevilliers pour assurer la distribution du gaz dans la banlieue de Paris.
Avec d’énormes installations, elle est vite la plus puissante d’Europe et emploie, à ses débuts, 2000 ouvriers.
Le site est sillonné de voies ferrées intérieures et dispose d’un véritable port charbonnier sur la Seine. La grille monumentale en fer forgé de l’entrée illustre le souci décoratif du XIXe siècle. Des pavillons en pierre meulière sont construits pour les ingénieurs sur l’avenue du Pont-d’Epinay. En 1946, la société ECFM est nationalisée et intégrée à Gaz de France.
L’arrivée du gaz naturel de Lacq dans les années 1960 conduit à l’arrêt de la fabrication de gaz.
 
Je me souviens…
dans les années 30, d'un personnage un peu vagabond mais bien sympathique : "Napoléon". Son érudition n'était pas une légende et toutes ses connaissances sur l’Empereur étaient authentiques, d'où son surnom. Les enfants et même les adultes, aimaient l'écouter. Il était intarissable avec un tel don de narrateur. Un jour, il a disparu, aussi discrètement qu'il a vécu.

 

  • Sorties avec la ligue pour la protection des oiseaux

    Samedi 24 août à 8 heures Rendez-vous au parc des Chanteraines

    Les sorties LPO sont destinées à ceux qui veulent connaître les oiseaux, communs ou moins communs, qui vivent, migrent, hivernent ou se reproduisent sur Gennevilliers.

  • Run’n fun

    Samedi 21 septembre de 9 h 30 à 12 heures Au parc des Sports et au stade Louis-Boury

    Run’n fun au parc des Sports et au stade Louis-Boury le samedi 21 de 9 h 30 à 12 heures. Au programme : courses et ateliers Sport-Handicap , animations …

  • Se rafraîchir avec les aspergeurs d'eau

    Dans les quartiers 7 points d’eau

    Pour se rafraîchir juste en bas de chez soi, direction les points d’eau ludiques ! De 15 h à 20 heures, dès lors que la température dépasse 28 degrés.

  • Se garer à Gennevilliers

    De 7 h 30 à 19 heures Zone bleue, orange, verte

    Suite à la décision des habitants en décembre dernier, le stationnement est gratuit mais règlementé sur toute la ville, entre 7 h 30 et 19 heures.

  • Bus 166 et 137

    Depuis novembre Amélioration des lignes

    Les lignes de bus 166 et 137 évoluent avec l'arrivée de la ligne T3b à la Porte d'Asnières

  • La Maison des projets

    Les mercredis de 9 h à 18 heures Halle des Grésillons

    La Maison des projets est le lieu de rencontre, ouvert à toutes et tous, qui permet d’expérimenter et de construire des projets pour la Halle des Grésillons.