Communiqués du Maire

Vous pouvez retrouver les communiqués et les déclarations du Maire de Gennevilliers, Patrice Leclerc, et de la municipalité.



Le gouvernement Israélien empêche le maire de Gennevilliers d’aller en Palestine

Le 17 avril 2018

Ce lundi 16 avril après six heures de rétention et six d’interrogatoire, le maire de Gennevilliers s’est vu notifier par Israël son empêchement d’aller à Jérusalem. Les raisons invoquées sont la connaissance de Palestiniens, le soutien aux prisonniers politiques. L’ambassade de France en Israël et le consulat à Jérusalem sont intervenus en faveur du maire du Gennevilliers mais l’État d’Israël a maintenu son refus et l’a expulsé

Cette situation marque un raidissement de la position de l’État d’Israël à l’égard de celles et ceux qui agissent pour le droit des Palestiniens à disposer d’un État libre et indépendant. Cette situation d’arbitraire est intolérable.
Qui pourrait trouver normal que l’Allemagne empêche un Français d’aller en Belgique ? C’est pourtant ce que fait Israël en empêchant un élu de la République d’aller à Jérusalem ou en Palestine.
La France, et particulièrement le président Macron, doivent refuser cette humiliation constante à l’égard de citoyens français interdits d’entrer en Palestine. Devant le refus d’Israël de respecter les différentes résolutions de l’ONU, la France doit reconnaître officiellement l’État de Palestine.

Patrice Leclerc
Maire

 

Télécharger le communiqué
(93 Ko, 1 page, format PDF)

 

 

Marche des familles et des jeunes : Pour dire stop aux bagarres entre jeunes de Gennevilliers

Le 13 mars 2018

Pour dire stop aux bagarres entre jeunes de GennevilliersMarche des familles et des jeunes de la Mairie aux Agnettes, jusqu’à la cité Rouge aux Grésillons

Samedi 10 mars, les familles et des jeunes se sont réunis dans le quartier des Agnettes et celui des Grésillons pour voir ensemble comment mettre fin à l’engrenage de violences entre les jeunes. Cela fait suite aux violentes bagarres et agressions qui ont vu des jeunes gravement mutilés.


Nous ne pouvons accepter que la peur des parents comme des jeunes dominent notre vie. Nous ne pouvons accepter que nos enfants, les jeunes de Gennevilliers, aient peur de l’autre, peur d’aller dans tel ou tel quartier.

La violence génère la violence. Ce samedi, les parents des Agnettes comme des Grésillons ont affirmé : « Nous, parents, avons une responsabilité et nous sommes tous Gennevillois. Parlons-nous, agissons ensemble pour faire cesser ces violences imbéciles et potentiellement meurtrières. »

Les parents des jeunes qui ont été gravement touchés demandent à la justice de faire son travail et demandent aux jeunes, aux autres familles, à la Ville d’agir pour arrêter ce cycle de violences. Le calme doit être rétabli entre tous les quartiers de la ville.

Parents, jeunes et moins jeunes, manifestons ensemble notre refus de la violence
Jeudi 15 mars, à 18 h
Rendez-vous sur le parvis de la Mairie

Par ailleurs, nous avons décidé, en plus de réussir cette marche, d’organiser plusieurs réunions de travail pour réfléchir ensemble, organiser des initiatives dans la durée permettant de lutter, sur notre ville, contre ces phénomènes de violences interquartiers. La première réunion aura lieu mardi 20 mars, à 18 h, au 18e étage de la Mairie.

La Municipalité

Télécharger le communiqué
(134 Ko, 1 page, format PDF)

 

 

 

Stoppons les violences entre jeunes

Le 7 mars 2018

Dans la matinée du 6 mars, un jeune de 16 ans a été pris à partie par trois autres jeunes, dont l’un était muni d’un pistolet à grenaille. Trois coups ont été tirés à bout portant. La victime emmenée à l’hôpital a été très gravement blessée à l’œil. Cette violente agression a lieu dans un contexte de stupides et dangereuses rixes entre jeunes de différents quartiers de Gennevilliers.

L’action de la police a permis d’identifier les trois auteurs. Deux ont été interpellés, une troisième interpellation est en cours.

La Municipalité de Gennevilliers a immédiatement pris contact avec les parents de la victime pour lui exprimer sa solidarité dans cette douloureuse affaire.

Nous souhaitons que l’enquête de la police et l’action de la justice permettent la condamnation des trois auteurs des faits. Nous demandons que des mesures de justice fermes associées à des actions éducatives soient prises, permettant aux coupables de prendre conscience de la gravité des faits, de la gravité de s’en prendre à l’intégrité physique d’une autre personne, d’un autre jeune.

Parents, jeunes, élus, agissons pour empêcher tout ce qui ajouterait de la violence à la violence.

En ces moments graves, des effectifs de police supplémentaires sont mobilisés par la Préfecture des Hauts-de-Seine sur notre ville, en plus de ceux du commissariat de Gennevilliers. La Ville de Gennevilliers mobilise ses agents et tous les acteurs de la prévention pour essayer de stopper cet enchaînement de violence. Nous en appelons aussi aux parents et aux jeunes.

Ne laissons pas nos enfants des Agnettes et des 3F aux Grésillons, se battre et se mutiler. Ce sont des enfants de Gennevilliers !

Réunion des familles et des jeunes qui refusent de laisser cette violence s’installer

Samedi 10 mars
- 16h, Club Agir, rue du 8-mai-1945, aux Agnettes
- A 18h, espace Grésillons

La Municipalité

Télécharger le communiqué
(80 Ko, 1 page, format PDF)




Grand Paris Express : Maastricht 1 - les gens 0

Le 22 février 2018

Édouard Philippe a annoncé ce matin le nouveau calendrier du Grand Paris Express après un simulacre de concertation avec les élus. Le gouvernement de Macron arrive, sur ce dossier, à faire moins bien en concertation des élus locaux que le gouvernement Sarkozy !
 
Ce gouvernement qui se présente comme celui "du nouveau monde" contre "l’ancien monde" prouve son incapacité à répondre aux enjeux de l’avenir de la Métropole du Grand Paris. Il annonce unilatéralement des reports de construction de ligne avec des prétextes techniques qui visent surtout à cacher sa peur de ne pas respecter les critères de Maastricht par l’investissement public qu’exige cet ouvrage public.
 
Alors que la ligne 13 explose, que la pollution augmente sur toute la région et que les gens perdent des heures dans les embouteillages, pour les technocrates du gouvernement, il est urgent d’attendre pour essayer de rattraper 30 ans de retard dans les réseaux de transport en commun. Alors que nous disons que la banlieue a droit au beau, droit à la mobilité, droit à la ville, les technocrates répondent "plus tard" et "moins chers" pour les gares et infrastructures. C’est le mépris du peuple. C’est insulter de l’avenir.
 
La baisse des coûts s'incarnera dans une baisse de la qualité des gares de banlieue, le non respect des engagements pris avec les collectivités locales, dans moins d'aides aux populations subissant les travaux, dans l'allongement de la durée des travaux et donc des mises en service des lignes. Il y a pourtant une urgence écologique et humaine en termes de mobilité de banlieue à banlieue.
 
Faut-il respecter Maastricht ou les gens ? Faut-il donner priorité à la finance sur le compte de l'amélioration de la vie de millions de femmes et d'hommes de notre région ? Tout retard du Grand Paris Express a un coût social pour les populations et les communes. Toute économie sur les transports est un gâchis humain et écologique. La ligne 15 Ouest doit être réalisée avant 2030 et les échéances pour toutes les lignes tenues.
Ce gouvernement est moins moderne que ceux du XIXe siècle qui ont su emprunter et investir pour construire le Métropolitain qu’on nous envie encore aujourd’hui.


Patrice Leclerc
Maire de Gennevilliers

Télécharger le communiqué
(83 Ko, 2 pages, format PDF)

 

 

Gennevilliers reconnaît la Palestine

Le 23 janvier 2018

Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers et membre du Réseau Barghouthi, a décidé de reconnaître l’État de Palestine. Un arrêté municipal dans ce sens a été publié le 23 janvier 2018.

Télécharger l'arreté municipal reconnaissant l'état de Palestine
(805 Ko, 2 pages, format PDF)

 

 

Semaine de 4 jours et suppression des TAP

Le 18 décembre 2018


L’année scolaire prochaine 2018/2019 :
semaine de 4 jours et suppression des TAP à Gennevilliers

Ce vendredi 15 décembre les parents, les enseignants, les salariés municipaux, les électrices et électeurs se sont exprimés par vote sur les rythmes scolaires et les TAP à Gennevilliers.
La participation a été significative pour une telle consultation puisque 4 912 personnes ont participé à cette consultation. Le conseil municipal unanime avait adopté le mode de consultation et s’était exprimé pour la semaine de 4,5 jours avec les TAP Gratuits. La majorité municipale a fait campagne pour le maintien de la semaine de 4,5 jours et les TAP gratuits car elle souhaitait un débat public sur l’élévation des exigences éducatives dans notre ville, et mesurait bien que nationalement les idées dominantes incitaient à un retour aux 4 jours.

La Municipalité se félicite que la démocratie locale ait pu fonctionner. Nous sommes fiers d’avoir fait campagne pour nos convictions et ce qui nous semble être de l’intérêt des enfants de Gennevilliers. Si nous regrettons de ne pas avoir convaincu, nous tiendrons notre engagement de respecter le résultat du vote. C’est cela la démocratie locale que nous organisons et promouvons ! C’est cela respecter les citoyen-nes.

Le résultat de la consultation est sans ambiguïté : c’est le choix de la semaine de 4 jours qui est majoritaire.

Exprimés  : 4 795
4 jours sans TAP : 2 608 voix, 54,38%
5 jours avec TAP : 2 182 voix 44,54%
Nuls et blanc : 117

C’est une expérience qui se termine, la Municipalité remercie toutes celles et ceux, professionnel-les ou associatifs, qui se sont investi-es dans ce projet.

Le choix du rythme scolaire étant effectué, il nous reste du travail :

• Pour déterminer les horaires des écoles sur une journée
• Pour faire le point sur les conséquences des suppressions des subventions qui permettaient de mettre en œuvre les TAP (530 000 € de fonds de soutien de l’Etat, 260 000 € de la CAF, 40 000 € de la DRAC), d’autant qu’en 3 ans la ville a été ponctionnée de 9 millions de dotations d’Etat.
• Pour étudier les conséquences sur le travail des agents municipaux, en suppressions de vacation culturelles, sportives et d’animation, sur l’organisation des centres de loisirs sur la journée du mercredi…
• Pour élaborer une organisation des services municipaux en direction de l’enfance et de la petite enfance afin de continuer à développer notre priorité municipale pour la l’épanouissement et la réussite des enfants

Nous organiserons sur la question des horaires des rencontres avec tous nos partenaires : Education nationale, organisations de parents, agents municipaux en janvier. D’ores et déjà, une première rencontre est programmée avec les directions d’école ce jeudi 21 décembre.
Nous engageons une réflexion avec nos services et avec les agents du service public communal, dans les prochains mois pour préparer la rentrée 2018 dans ces nouvelles conditions.

Les horaires de la journée d’école sur 4 jours seront à déterminer pour que le conseil municipal du 7 février 2018 fasse sa proposition d’organisation à Madame la Directrice Académique, la réorganisation des activités des services municipaux et des personnels pour le mois de mai.

En attendant, les deuxièmes et troisièmes trimestres de cette année scolaire (jusqu’en juillet 2018) se dérouleront comme maintenant avec l’école sur 4,5 jours et les TAP en élémentaire.

 

 

Démantèlement du bidonville le long de la N315

Le 26 septembre 2017

Il aura fallu un an et deux mois pour que l’Etat résorbe le bidonville situé le long de la Nationale 315 à Gennevilliers.

Depuis le mois de juillet 2016, la ville avait alerté les services de l’Etat sur la constitution d’un bidonville. Des familles et de nombreux enfants ont vécu sur ce site dans le plus grand dénuement, la précarité et le manque d’hygiène. Ils se sont installés le long d’une autoroute, à quelques mètres d’une voie rapide, sans protection.

Les retards pris par l’Etat dans ce dossier ont été préjudiciables aux familles. Ils l’ont été aussi aux entreprises et hôtels riverains qui ont connu des nuisances du fait de cette situation.

Des bennes ont été mises à disposition par la ville ainsi que des poubelles en permanence pour aider les habitants du bidonville à vivre dans des conditions d’hygiène moins pires. La Ville a par ailleurs organisé avec le Centre Municipal de Santé deux campagnes de vaccination contre la rougeole.

Sur ce dossier l’Etat a traîné, pour reconnaître que le terrain lui appartenait, pour faire un référé contre son occupation, pour faire une enquête sociale, pour notifier la décision de justice demandant l’évacuation. Il a fallu plusieurs interventions et actions de la Ville de Gennevilliers, appuyées par les acteurs économiques et les Genenevillois, pour que l’Etat agisse.

Ce temps n’a pas été mis à profit pour organiser une réponse humaine aux familles du bidonville. En fait, les familles sont évacuées mais aucune proposition durable ne leur est faite. Elles sont évacuées et vont chercher un autre lieu, dans une autre ville pour construire un autre bidonville.

Il faudrait que l’Etat arrête de gérer le déplacement de ces populations et travaille à une réponse durable par la mise en place de réponses adaptées : camp d’insertion, logements, etc…

En tout état de cause, Gennevilliers qui a résorbé des bidonvilles, et qui depuis 15 ans a supprimé près de 1000 logements insalubres refuse l’installation de bidonville sur son territoire et demande à l’Etat de surveiller ses terrains pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise.

 

 

Déclaration de rentrée scolaire : Belle rentrée à tous !

Le 4 septembre 2017

"La Ville mobilisée pour la réussite et l’épanouissement des enfants" une déclaration de rentrée de Richard Merra, adjoint au maire en charge de l’enseignement et Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers.

Comme chaque année, nous poursuivons notre programme de rénovation et d’embellissement des équipements scolaires et périscolaires, malgré la diminution des budgets qu’impose l’Etat. Le nouveau centre de loisirs maternel Anatole-France sera inauguré dans les prochaines semaines. Ainsi, nous tenons nos engagements sur notre priorité à l’épanouissement des enfants.
   Le gouvernement a annoncé un retour sur la réforme des rythmes scolaires qui nous avait été imposée en 2014. Ainsi, le ministre de l’Education mationale n’assume pas ce qui relève de ses responsabilités. Il livre ses compétences éducatives aux rapports de forces locaux. Les partenaires éducatifs (parents, enseignants, Ville) juges et parties, devront se substituer au ministre afin de distinguer ce qui relève de leur propre intérêt, de celui des élèves. Dans ce contexte, nous faisons le choix de prendre le temps de la concertation avec l’Education nationale, le personnel communal et les parents. La mise en oeuvre de nos Tap depuis 2014 porte ses fruits aujourd’hui, avec un taux de satisfaction important. Ce que notre dispositif apporte aux enfants n’existe dans aucune autre ville. Nous proposons des activités gratuites et de qualité pour toutes et tous. Les services municipaux améliorent encore le dispositif des Tap en tenant compte des remarques des parents, des animateurs et des enseignants.
  L’année 2016-2017 a été marquée par une mobilisation des parents d‘élèves et des enseignants en réaction aux absences non remplacées dans les écoles de la Ville. Nous avons rencontré la nouvelle directrice de l’Education nationale dans les Hauts-de-Seine, qui nous a assuré que la brigade de remplaçants sera renforcée. Nous savons d’expérience que les acteurs locaux devront rester attentifs et mobilisés pour que chaque élève gennevillois ne soit pas lésé dans sa scolarité à cause du manque de moyens alloués à l’Education nationale. Vous pouvez compter sur notre détermination à agir avec vous pour faire respecter vos exigences éducatives.
Le Conseil local éducatif, ouvert à tous les Gennevillois et tous les professionnels de l’éducation, continuera de jouer son rôle d’organe consultatif et de réflexion. Les thématiques de conférences et de travail qui seront abordées cette année ont été déterminées par la communauté éducative.
Soyez assurés de notre engagement pour que chaque enfant, chaque élève grandisse à Gennevilliers avec les meilleures conditions de réussite et d’épanouissement.

Bonne rentrée 2017 à toutes et à tous !
Richard Merra, adjoint au maire en charge de l’enseignement.
Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers

Télécharger la déclaration de rentrée 2017
(1,6 Mo, 4 pages, format PDF)




Politique du logement : le gouvernement exclura les couches moyennes et populaires de la Métropole du Grand Paris

Le 17 août 2017

Le Monde du 17 aout nous apprend que le gouvernement souhaite alléger les obligations des communes pour la construction des HLM.
Ces intentions sont irresponsables. Il s’agit d’une véritable attaque contre le droit au logement au moment où le manque de logements sociaux n’a jamais été aussi grave en France.

Télécharger la déclaration"Politique du logement : le gouvernement exclura les couches moyennes et populaires de la Métropole du Grand Paris"
(104 Ko, 2 pages, format PDF)

Quads/Motos : Stop au bruit !

Le 19 juin 2017

Les jeunes, les femmes et les hommes de la ville sont invités à manifester leur ras-le-bol devant autant de nuisances jeudi 22 juin à partir de 19 heures sur la place, à l’angle de la rue du 8-mai-1945 et de la rue Roger-Pointard, pour se rendre à la station de tramway du Luth, en passant par la rue de la Couture-d’Auxerre.

Consulter la déclaration du Maire "Quads/Motos : Stop au bruit ! "
(46 Ko, 1 page, format PDF)

L’ouverture des bouches d’incendie est passible d’amende !

Le 30 mai 2017

Ce mardi 30 mai, la Ville a porté plainte contre une personne qui a ouvert une bouche d’incendie. Elle le refera contre toute personne qui mettra ainsi en danger la vie d’autrui. La Ville a demandé à la Police d’appliquer l’arrêté municipal qui prévoit que toute personne prise en train d’ouvrir une bouche d’incendie sera sanctionnée d’une amende de 500 euros. Nous prenons aussi un nouvel arrêté qui vise la verbalisation de toute personne qui profitera, par un usage récréatif, de cette eau.

Nous sommes obligés d’en arriver là alors que nous préférerions faire appel à l’intelligence des citoyens de notre ville pour comprendre qu’au delà des risques financiers, ces actes sont dangereux !

Consulter la déclaration du Maire "L’ouverture des bouches d’incendie est passible d’amende !"
(46 Ko, 1 page, format PDF)

Pour le relogement des familles afin de supprimer le bidonville le long de la N315

 

Le 4 mai 2017

Depuis le mois de juillet 2016, la ville a alerté les services de l’Etat sur la constitution d’un bidonville le long de la N315 à Gennevilliers. Elle s’inquiète du dénuement, de la précarité et du manque d’hygiène dans lesquels vivent les familles et de nombreux enfants. Installée le long d’une autoroute, ces personnes vivent au milieu des pots d’échappement, à quelques mètres d’une voie rapide, sans protection.

Consulter le communiqué du Maire "Pour le relogement des familles afin de supprimer le bidonville le long de la N31"
(139 Ko, 2 pages, format PDF)

Non aux bidonvilles sur Gennevilliers

Le 23 mars 2017

Depuis plusieurs mois, des bidonvilles se construisent sur les terrains de l’Etat sur notre ville. Dès le début (juillet), la Ville de Gennevilliers a alerté le commissariat et la préfecture pour que l’Etat intervienne rapidement afin d’empêcher ces installations d’une grande précarité.

Ces démarches sont restées infructueuses. L’Etat a laissé faire l’installation de bidonvilles sur la ville. Il a fallu plusieurs relances pour que celui-ci engage enfin les procédures judiciaires pour permettre l’évacuation du site. Reste, maintenant, à attendre les décisions de justice. Cela va mettre encore trois à quatre semaines !

La Ville de Gennevilliers demande à l’Etat de travailler à la suppression le plus rapidement possible de ces campements insalubres, en proposant aux personnes une solution de relogement digne.

Consulter la déclaration du Maire "Non aux bidonvilles sur Gennevilliers"
(89 Ko, 1 page, format PDF)

Le bureau de poste du Luth restera ouvert !

Novembre 2016

Des organisations syndicales avaient alerté la Municipalité de menaces de fermeture de bureau de Poste dans les Hauts-de-Seine, dont celui de "Gennevilliers Le Luth". Cette menace de fermeture s’inscrit dans le cadre de la réorganisation du Groupe "La Poste" dans les Hauts-de-Seine qui annonce une dizaine de fermetures dans le département.

Consulter le communiqué "Le bureau de poste du Luth restera ouvert !"
(49 Ko, 1 page, format PDF)

Expulsions locatives

Le 10 novembre 2016

Le Maire, Patrice Leclerc, est convoqué au Tribunal administratif de Cergy-Pontoise jeudi 10 novembre à 9 h 30, quelques jours après le début de la trêve hivernale, qui suspend toutes les expulsions locatives.

Son tort selon le Préfet des Hauts-de-Seine, est d’avoir signé en avril dernier un arrêté interdisant les expulsions des locataires de bonne foi quand elles ne sont pas assorties d’une solution de relogement.

Déclaration de Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers
(71 ko, 2 pages, format PDF)

Déclaration de rentrée scolaire 2016-2017 : Belle rentrée à tous !

Le 1er septembre 2016

La Ville fait de la réussite éducative de vos enfants sa priorité. Vous pouvez consulter la déclaration de rentrée 2016-2017.

Attentifs à la qualité des locaux et des services proposés à vos enfants, nous avons mis en oeuvre un programme d’entretien des équipements scolaires et périscolaires particulièrement ambitieux. En effet, pour l’année 2016, la Municipalité a augmenté de 50% le budget dédié à l’entretien, à la rénovation et l’embellissement des écoles et leurs abords. Il nous reste encore à faire mais la Ville tient ses engagements malgré la baisse des dotations de l’Etat.
L’arrivée de nouveaux habitants dans l’écoquartier a été anticipée par l’ouverture l’année passée de l’école Aubrac. La réflexion se poursuit à l’échelle de la Ville pour anticiper l’augmentation des effectifs scolaires et se doter des locaux nécessaires.
La Municipalité consacre des moyens importants pour développer leur curiosité et leur faire découvrir de nouvelles activités dans le cadre des TAP. En maternelle, des actions spécifiques sont menées, principalement autour du respect du rythme de l’enfant et de son épanouissement. Contrairement à de nombreuses autres villes, les TAP sont gratuits et de qualité à Gennevilliers.
Mais ce qui nous caractérise surtout, c’est que nous allons bien au-delà du domaine de compétence d’une ville en investissant notamment dans le domaine des langues et des mathématiques, en collaboration avec l’Education nationale.
Nous prolongerons avec vous notre engagement pour obtenir de l’Etat les moyens humains nécessaires et assurer les remplacements des équipes pédagogiques tout au long de l’année. Nous serons particulièrement attentifs à ce que la dotation horaire du lycée, amputée injustement, soit rétablie.
Sur tous ces sujets et bien d’autres, nous vous invitons à nous retrouver pour en discuter tout au long de l’année au sein du Conseil local éducatif. Cette instance de dialogue est ouverte à tous les acteurs de l’Education. Nous pourrons notamment débattre de la mise en oeuvre du projet éducatif du territoire(PEDT).
Vous pouvez compter sur la détermination de la Municipalité pour continuer à porter de grandes ambitions éducatives, car les enfants de Gennevilliers sont au coeur de nos priorités. Nous vous souhaitons une belle rentrée !

Richard MERRA, adjoint au maire en charge de l’enseignement.
Patrice LECLERC, maire de Gennevilliers.

Consulter la déclaration de rentrée 2016-2017
(582 Ko, 4 pages, format PDF)

Suite à l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray

Le 26 juillet 2016

Après l’assassinat d’un prêtre et les agressions subies par des fidèles, déclaration de Patrice LECLERC, Maire de Gennevilliers.

Télécharger la déclaration
(105 Ko, 1 page, format PDF)

Solidarité avec Bergkamen

Le 25 juillet 2016

Patrice LECLERC, Maire de Gennevilliers, a envoyé un message de solidarité à Roland SCHÄFER, Maire de Bergkamen, suite aux attentats qui ont endeuillé l'Allemagne.

Accès à la lettre du 25 juillet
(253 Ko, 1 page, format PDF)

Communiqué "Volailler : voici les faits"

Le 20 juin 2016

Vendredi 17 juin, Monsieur MEBS, commerçant abonné du Marché du Village, a rédigé une pancarte mettant en cause la Ville de Gennevilliers. Il lui serait refusé une modification de l’agencement de son étalage. C’est faux !

Télécharger le communiqué
(47 Ko, 2 pages, format PDF)

Les violences tuent. Il faut que cela cesse !

Le 13 juin 2016

Dans la nuit de dimanche à lundi, une violente bagarre s’est déroulée entre deux groupes de jeunes sur les terrains du Mc Donald’s à Asnières. Un jeune, habitant la rue Marcel-Cachin à Gennevilliers, est décédé par balle, un autre jeune, originaire du Luth, est blessé à une jambe. Il est actuellement hospitalisé, ses jours ne sont pas en danger.

Télécharger l'intégralité du communiqué
(44 Ko, 1 page, format PDF)

Intervention du maire de Gennevilliers pour l'accueil du Réseau Recherche Habitat Logement REHAL

Le 8 juin 2016

Intervention de Patrice LECLERC, Maire de Gennevilliers, Mercredi 8 juin 2016 au pole université de Gennevilliers , Cergy-Pontoise.

Télécharger l'intervention
(60 Ko, 1 page, format PDF)

Des élus français en visite à Marwan Barghouthi

Le 8 juin 2016

Lundi 13 juin, une délégation de dix élus (maires et conseillers municipaux) se rendra en Israël pour rendre visite au député palestinien Marwan Barghouthi, jugé illégalement et emprisonné en Israël depuis 2002. Il est citoyen d’honneur de la plupart des villes représentées.

Télécharger le communiqué
(85 Ko, 1 page, format PDF)

Vigilance crue

Le 2 juin 2016

Suite aux fortes pluies de ces derniers jours, les prévisions qui nous ont été transmises par la Préfecture ne présentent pas d’impact majeur sur la commune. Toutefois, il existe un risque de remontée des nappes phréatiques. Aussi, soyez vigilants concernant vos caves, vos garages et parkings souterrains.

Les services municipaux sont attentifs et mobilisés.

En cas de crue de la Seine sur Gennevilliers, nous serions informés 48 heures avant, par la Préfecture, ce qui vous permettrait d’anticiper l’évacuation de la ville.

Ce danger ne semble pas exister pour l’instant.


La Ville de Gennevilliers reste vigilante pour protéger la population.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site de la Préfecture des Hauts-de-Seine et celui de la Ville de Gennevilliers.

Patrice Leclerc,

maire de Gennevilliers.

La Municipalité

Télécharger le communiqué
(33 Ko, 1 page, format PDF)

Intolérable agression contre une jeune gennevilloise

Le 18 avril 2016

Télécharger le communiqué
(55 Ko, 2 pages, format PDF)

Voitures brûlées au Luth

Les 26, 27 et 28 mars 2016

Patrice Leclerc, Maire et Zineb Zouaoui Adjointe au maire, responsable du quartier, dénoncent ces faits inacceptables dans le communiqué.

Télécharger le communiqué
(200 Ko, 1 page, format PDF)

Gennevilliers solidaire de Stains

Le 21 mars 2016

Le maire de Gennevilliers se rend au tribunal de Montreuil pour soutenir Azzedine Taïbi, maire de Stains, lundi 21 mars à 11 heures. La ville de Stains est convoquée au Tribunal Administratif de Montreuil pour se défendre contre la préfecture de Seine-Saint-Denis qui lui demande d'enlever la banderole de soutien à Marwan Barghouthi sur le fronton de l'hôtel de ville.

Télécharger le communiqué dans son intégralité
(85 Ko, 1 page, format PDF)

La lettre de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers

Mars 2016

Sur le thème du Grand Paris : quelles exigences pour Gennevilliers ?


Télécharger la lettre de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers - Mars 2016
(506 Ko,4 pages, format PDF)

Télécharger la lettre de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers - Septembre 2015
(490 Ko,4 pages, format PDF)

Incivilités et insécurités aux Agnettes

Le 26 février 2016

Suite à la réunion du jeudi 25 février dernier, à propos des problèmes d’incivilité et de sécurité dans le quartier des Agnettes, le Maire de Gennevilliers a annoncé plusieurs mesures.

Télécharger la lettre du 26 février 2016
(438 Ko, 1 page, format PDF)

Refusons les agressions des salariés au Tamanoir

Le 19 février 2016

"Refusons les agressions des salariés au Tamanoir", une déclaration du maire, Patrice Leclerc et du président du Tamanoir, Joseph Garcia. Ils proposent un rassemblement samedi 12 mars à 19 heures pour manifester leur soutien et leur solidarité envers l’équipe du Tamanoir et son projet culturel. Actuellement fermé, le Tamanoir rouvrira ses portes le 12 mars à partir de 19 heures pour la soirée "Voix de femmes".

Télécharger la déclaration
(315 Ko, 1 page, format PDF)

Inauguration du SESSAD Val d'or Nord à Gennevilliers, les Papillons Blancs

Le 19 février 2016

Inauguration du SESSAD Nord 92 - Vendredi 19 février 10 heures
3 Promenade de la Bonnette

Intervention de Patrice LECLERC, Maire de Gennevilliers

Télécharger l'intervention
(12 ko, 2 pages, format PDF)

Voitures brûlées aux Agnettes

Le 9 février 2016

Patrice Leclerc, maire et Philippe Clochette, adjoint au maire et responsable du quartier des Agnettes écrivent un communiqué aux habitants concernant ces délits et proposent une réunion publique sur ce sujet jeudi 25 février à 18 30 au club Agir, 19, rue du 8 mai 1945.

Télécharger le communiqué
(200 Ko, 1 page, format PDF)

 




Logement, le double langage de l'Etat

Le 4 février 2016

Télécharger le communiqué de presse
(52 Ko, 1 page, format PDF)

 




Quelle est l'opinion des Gennevillois ?

Réalisé fin 2015

Pensez-vous que la ville a évolué ? en bien ? en mal ? Avez-vous envie de rester à Gennevilliers ? de partir ailleurs ? Comment jugez-vous le travail de la nouvelle municipalité ?

Depuis plus de vingt ans, des enquêtes d’opinion prennent le pouls des Gennevillois. Le dernier sondage a été réalisé entre le 30 novembre et le 4 décembre derniers, par la société d’études et de conseil Orgeco, pour connaître l’appréciation des habitants sur la ville et la gestion communale depuis les élections de mars 2014. Pour les élus de la majorité et l’administration municipale, qui étudient les résultats en détail, cette enquête est un outil de travail pour évaluer la perception du travail engagé et les points de progression.

Consulter les résultats du sondage
(1 Mo, 29 pages, format PDF)

(Effectué auprès d’un échantillon représentatif de 601 personnes, âgées de 18 ans et plus, interrogées par téléphone selon la méthode des quotas : sexe, âge, profession du chef de ménage).

Consulter le GenMag n°266, de février 2016, pages de 18 à 21.




Discours de Patrice Leclerc à l’occasion des vœux 2016

Le 9 janvier 2016

Télécharger le discours
(81 Ko, 4 pages, format PDF)

 



Déclaration de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers, le soir du premier tour des régionales.

Le 6 décembre 2015

Télécharger la déclaration
(11 Ko, 2 pages, format PDF)

 



Fermeture de la Mosquée du Port : Pas d’amalgame

Le 4 décembre 2015

Télécharger le communiqué de presse :
"Fermeture de la Mosquée du Port : Pas d’amalgame"

(262 Ko, 1 page, format PDF)

 




Gennevilliers solidaire

Le 2 décembre 2015

"C’est l’un des nôtres que l’on attaque !" une déclaration de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers en solidarité avec les salariés menacés de licenciement dont Pascal Maquet, Gennevillois, syndicaliste CGT d’Air France.

Consulter la déclaration "C’est l’un des nôtres que l’on attaque !"
de Patrice LECLERC Maire de Gennevilliers

(81 Ko, 1 page, format PDF)

 




Gennevilliers affirme sa fraternité face au terrorisme

Le 22 novembre 2015

Hommage public de Gennevilliers

Une semaine après les attentats, vendredi 20 novembre à 18 heures, salle du conseil municipal.

Déclaration du maire : Gennevilliers affirme sa fraternité face au terrorisme

Les Gennevilloises et Gennevillois m’interpellent très nombreux pour que l’on organise un moment d’expression de notre solidarité et de notre union face au terrorisme.

L’Etat d’Urgence, promulgué par le Chef de l’Etat, interdit tout rassemblement sur la voie public. Aussi, dans l’attente de pouvoir organiser un rassemblement public et massif sur notre ville, je propose aux gennevilloises et aux gennevillois d’exprimer leur solidarité avec les victimes et leur famille, leur refus de la haine et du terrorisme, leur amour de l’humanité et de la fraternité, leur volonté de faire gagner la vie en :
- déposant des bougies devant le monument de la Résistance
- en écrivant sur le mur de la Résistance que nous installons dans le hall d’accueil de la Mairie

Chaque jour de 17 h à 20 heures, tout le temps de l’Etat d’urgence, les élu-es de Gennevilliers allumeront la flamme de la Résistance, devant le monument de la Résistance.

Patrice Leclerc
Maire de Gennevilliers

 




Hommage aux victimes des attentats terroristes

Le 20 novembre 2015

Discours de Patrice Leclerc, maire en hommage
aux victimes des attentats terroristes du 13 novembre 2015

(55 Ko, 4 pages, format PDF)

A la Salle du Conseil municipal

 



Ensemble, solidaires, face à l’horreur

Le 14 novembre 2015

Déclaration commune des groupes du Conseil municipal de Gennevilliers

Front de gauche (PCF, PG, FASE), PS, Gennevilliers écologie, Union des Gennevillois, Les Républicains, Pour une ville unie au service de tous (PGFC), Indem UDI

Nous souhaitons marquer ensemble notre condamnation sans appel des attentats terroristes de ce vendredi soir à Paris et Saint-Denis.

Ensemble, car nous pensons important de marquer ainsi la réprobation de toutes les Gennevilloises et de tous les Gennevillois, quelles que soient leurs opinions, leurs religions, leurs origines, unis pour marquer leur solidarité avec les victimes et leur famille, unis dans leur condamnation d’actes inhumains.

Nous sommes révoltés et indignés face à des actes meurtriers qui sèment la mort au hasard.

Nos pensées vont d’abord aux victimes, à leur famille, à leurs proches. Notre solidarité va aux blessés, aux acteurs des services de police et de secours, aux services publics qui sont mobilisés pour sauver des vies.
Nous en appelons à l’unité des Gennevillois pour refuser la peur, refuser l’amalgame et les discriminations, affirmer notre fraternité. Face à cette barbarie, il est impératif de ne pas céder à la panique que les terroristes veulent imposer à notre pays.

Dans cette épreuve pour toutes les citoyennes et tous les citoyens, il est de la responsabilité de chacun de poursuivre les activités communes avec prudence et unis contre la peur.

Dès que cela sera possible, nous appellerons toutes les Gennevilloises et tous les Gennevillois à des rassemblements de refus de l’abominable et d’expression de notre solidarité collective. Nous les invitons à participer partout où ils seront ce lundi midi à la minute de silence décidée nationalement.

Contre la barbarie, nous sommes et nous serons toutes et tous unis.


Gennevilliers, le 14 novembre 2015

Télécharger la déclaration
(82 Ko, 1 page, format PDF)

 




Déclaration du Maire de Gennevilliers et de la Municipalité

Le 14 novembre 2015

Il n’y a pas de mot pour qualifier les crimes et la terreur engendrés par les attentats à Paris et St Denis ce vendredi soir. L’heure est à la solidarité avec les victimes et leurs familles. La ville de Gennevilliers présente toutes ses condoléances aux familles et amis des victimes. Elle a une pensée solidaire avec les nombreux blessés.

La Ville de Gennevilliers, dans le cadre de la décision de la mise en place de l’état d’urgence par le chef de l’Etat, a décidé de :

- annuler toutes les manifestations publiques ce week-end
- fermer toutes les structures culturelles, sportives et de loisirs de la ville ce week end
- mettre les drapeaux en berne dans le cadre du deuil national
- renforcer le plan Vigipirate devant les écoles et les crèches
- Annuler toutes les sorties sur Paris pendant l’Etat d’urgence

La Ville reste en contact avec la Préfecture des Hauts-de-Seine pour mettre en œuvre toutes les dispositions nécessaires la semaine prochaine.

Face à une entreprise destructrice, il est impératif de ne pas céder à la panique et à la peur que les terroristes veulent imposer à notre pays. Le service public gennevillois agira en ce sens.

Les Gennevillois sont et resteront unis face à la barbarie.


Gennevilliers, le 14 novembre 2015

 




Intervention de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers après le murage de logements insalubres, avenue Louis Roche

Le 6 octobre 2015

Intervention de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers après le murage de logements insalubres, avenue Louis Roche

Télécharger l'intervention
(53 Ko, 2 pages, format PDF)

 




Solidarité face au drame des réfugiés

Le 11 septembre 2015

"Gennevilliers participe à la solidarité concrète face au drame des réfugiés", un communiqué de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers et de Grégory Boulord, adjoint au Maire délégué au social et à la solidarité.

Patrice Leclerc
Maire de Gennevilliers

Grégory Boulord
Adjoint au Maire délégué au social et à la solidarité

Télécharger le communiqué
(66 Ko, 2 pages, format PDF)

 



Lettre aux parents d'élèves

Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers a écrit une lettre aux parents d'élèves des enfants scolarisés dans les écoles maternelles et élémentaires en raison de risque de perturbation pour les accueils pré et postscolaires et de la restauration à compter du 1er septembre.


Le 27 août 2015

Madame, Monsieur, Chers parents,

Le 24 août 2015, la Municipalité a été destinataire d’un nouveau préavis de grève reconductible des personnels travaillant dans les secteurs de l’animation, de la restauration, de l’entretien des écoles et de l’assistance éducative auprès des enseignants de maternelle. Aussi, l’Adjoint au Maire délégué au Personnel et la Direction générale ont reçu séparément les organisations syndicales les 27 et 28 août afin de tenter d’aplanir les difficultés. Or, ces rencontres n’ont pas abouti.

Je vous informe donc que les accueils pré et postscolaires, la restauration, l’assistance éducative auprès des enseignants de maternelle, l’entretien des locaux risquent d’être perturbés à compter du mardi 1er septembre 2015. Vous pouvez également vous renseigner quotidiennement en appelant la Mairie au 01 40 85 64 27 (infos également disponibles sur le site de la ville)

Aucune disposition légale n’impose aux organisations syndicales de nous informer de leurs modalités de grève. Toutefois, par respect des familles et des usagers ; j’ai demandé aux responsables des organisations syndicales de bien vouloir informer les familles des horaires précis et services impactés par leur mouvement social. Ceci afin que chaque famille puisse prendre ses dispositions à l’avance.

L’organisation de la rentrée scolaire 2014, en plus de la mise en œuvre des Temps d’Activité périscolaires, a entraîné la modification des horaires de classe, et de travail de plusieurs centaines d’agents. Dès octobre 2014, alertée par les syndicats, la Municipalité a mis des moyens supplémentaires en termes de personnels vacataires, afin de permettre de détendre la situation et de poursuivre la réflexion sur les éléments de réorganisation encore à affiner. Ces moyens ont été maintenus jusqu’à présent, pour un coût de 124 000 € annuel.

Des modifications d’organisation notamment dans les articulations entre les services et modifications d’horaires pour les adapter aux nouveaux horaires de classes ont été proposées. Elles ont été présentées en réunion, à toutes les équipes de maternelle, et ont fait l’objet d’échanges avec les organisations syndicales.

Elles ont donné lieu à une série de grèves à partir du 24 juin 2015, à la suite desquelles les organisations syndicales ont été reçues. La Municipalité a entendu pour partie les revendications exprimées et a modifié ses propositions.

Aujourd’hui, au terme des négociations et des évolutions déjà prises en compte, nous ne pouvons pas aller plus loin. Malgré le dialogue que nous avons maintenu tout au long de l’été et les avancées que nous avons opérées, je regrette le maintien de cette grève qui pénalise les agents sur leur salaire et constitue des difficultés pour les familles.

J’ajoute, que dans le contexte budgétaire actuel, il est nécessaire que nous gérions au plus près nos finances locales. Nous restons en permanence en relation avec les personnels et les organisations syndicales pour résoudre cette difficulté rapidement.

Dans l’attente, veuillez recevoir, Madame, Monsieur, Chers parents, l’expression de mes sentiments les meilleurs.


Patrice LECLERC
Maire

 



Déclaration de rentrée de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers

Le 1er septembre 2015

"La ville de Gennevilliers engagée pour les enfants gennevillois", une déclaration de Richard Merra, adjoint au maire et Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers à l'occasion de la rentrée scolaire.

L’année 2014-2015 a été riche en nouveautés, avec l’arrivée des TAP pour tous les élèves "d’élémentaire", et les nouvelles modalités d’inscriptions aux prestations. Nous avons inauguré la nouvelle école Lucie et Raymond Aubrac dans l’écoquartier et nous avons poursuivi nos engagements dans le secteur éducatif, en maintenant le niveau des activités culturelles dans les classes de maternelles. Après une consultation de tous les parents d’élèves et des enseignants, les horaires maternels sont réaménagés pour cette rentrée.
A l’issue de cette première année de fonctionnement des TAP, un bilan des activités nous amène à améliorer le dispositif. Les parcours TAP seront enrichis de nouvelles activités.
Le début de l’année 2016 sera marqué par l’ouverture du nouveau Conservatoire Edgar Varèse qui accueillera, à terme 1500 élèves. C’est une ambition municipale que de permettre au plus grand nombre d’accéder à la musique et à la danse en développant un équipement d’exception pour les Gennevillois.
Nous restons vigilants sur les moyens accordés par l’Education Nationale. En effet, le nombre d’élèves par classe ne peut pas être le seul paramètre à prendre en considération dans le processus de création, ou de fermeture de classes. C’est pourquoi nous contestons les fermetures annoncées à l’école élémentaire Henri Wallon et à l’école maternelle Joliot Curie.
Nous attendons que les engagements de l’Education Nationale soient honorés en ce qui concerne les taux d’encadrement après la sortie du secteur Pasteur de l’Education prioritaire. Parents et enseignants peuvent compter sur notre soutien.
Cette rentrée sera aussi marquée par le travail sur le statut d’ATSEM pour des personnels municipaux des écoles maternelles. C’est au terme d’une concertation avec le personnel communal et les partenaires sociaux que nous mettrons en oeuvre progressivement, mais de façon significative cet engagement du programme municipal.
Le Conseil Local Educatif, ouvert à tous les Gennevillois et tous les professionnels de l’éducation, continuera de jouer son rôle de proposition d’organe consultatif. Les thèmes choisis pour cette année sont la politique de la petite enfance, les questions des langues et du langage, et l’influence des stéréotypes dans le processus éducatif.
Enfin, l’Etat nous impose de construire un projet éducatif territorial (PEDT), ce que nous ferons cette année scolaire avec l’Education Nationale et les parents.
Soyez assurés de notre volonté et de notre engagement pour que soient créées les conditions d’une éducation épanouissante et exigeante afin que chacune trouve la place qui est la sienne dans l’avenir qui l’attend.
Bonne rentrée 2015 à toutes et à tous.

Richard Merra, maire adjoint à l'enseignement et Patrice Leclerc,
maire de Gennevilliers

Télécharger la déclaration de rentrée scolaire 2015-2016
(280 Ko, 4 pages, format PDF)

 



Découpage de la boucle nord en deux territoires : l’entre soi des riches

Le 16 juillet 2015

Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers, publie un communiqué de presse intitulé "Découpage de la boucle nord en deux territoires : l’entre soi des riches" suite à la décision de l'Etat concernant le périmètre des futurs "territoires" de la Métropole du Grand Paris. Il réagit en particulier à la décision de l'Etat de diviser la boucle Nord des Hauts-de-Seine en deux territoires, contrairement à la demande de 13 des 15 maires des communes de la Boucle.


Patrice Leclerc
Maire de Gennevilliers

Télécharger le communiqué
(91 Ko, 2 pages, format PDF)

Télécharger la note sur les périmètres des territoires de la Métropole du Grand Paris – 10 juillet 2015
(311 Ko, 3 pages, format PDF)

 

 

 



Déclaration de la municipalité : Bouche à incendie : danger !

Le 7 juillet 2015

Depuis quelques jours, dans plusieurs villes de la région Ile-de-France, dont Gennevilliers, certains individus ouvrent les bouches à incendie générant ainsi un énorme gâchis d’eau potable sous couvert d’amusement.

Télécharger la déclaration : Bouche à incendie : danger !
(336 Ko, 1 page, format PDF)


Télécharger l'arrêté municipal réglementant le prélèvement d'eau et la dégradation des bornes et poteaux incendie
(61 Ko, 2 pages, format PDF)



 



Avis à la population - Rassemblement "Touche pas à mon OPH"

Le 6 juillet 2015

Suite au vote des députés d'un amendement qui retire le rattachement de l’Office Public de l'Habitat (OPH), contre l’avis des maires, Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers et Marc Hourson, Président de l’OPH appellent à un rassemblement de protestation, jeudi 9 juillet à 18 heures.

Télécharger l'avis à la population
- Rassemblement "Touche pas à mon OPH"

(108 Ko, 1 page, format PDF)

 



Expulsions locatives

Le 27 mai 2015

Lundi 1er juin à 10h, le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise convoque le Maire de Gennevilliers pour statuer sur la requête en suspension introduite par le Préfet des Hauts de Seine, à l’encontre de l’arrêté municipal interdisant les expulsions locatives des ménages de bonne foi pour raisons économiques et sociales.

Cet arrêté, pris le 2 avril dernier, sur mandat du Conseil municipal réuni 25 mars a pour objet de suspendre toutes les expulsions locatives de familles gennevilloises, de bonne foi, en situation de difficultés économiques et sociales tant que toutes les solutions préventives permettant d’empêcher l’expulsions non pas été prises et qu’une proposition de relogement ou d’hébergement n’a pas été faite à la famille concernée.

Cet arrêté vise à limiter la pratique indigne de notre société de droit des expulsions locatives, qui jettent à la rue des familles, parfois des enfants, simplement parce qu’elles n’ont pas de moyens suffisants pour payer leur loyer.

La grave crise économique que nous traversons, endogène à la société capitaliste dans laquelle nous vivons, entraine montée du chômage, cherté des loyers, précarisation. En 2014, 1 100 ménages étaient en situation d’impayés de loyers, 430 en procédures d’expulsions dont 29 avec accord préfectoral de recours à la force publique, 26 ont été expulsés.

Patrice Leclerc, Maire et les élus de Gennevilliers refusent que le droit au logement soit ainsi bafoué. Ils demandent que les familles, en situation économiques et sociales difficiles soient considérées avec dignité.

Patrice Leclerc,
Maire de Gennevilliers

 




Le territoire de la Grande Boucle de Seine

Le 19 mai 2015

13 Maires de la "Grande Boucle de Seine" ont opté pour la constitution d’un territoire à 15 communes. Ils co-signent le communiqué de presse "Métropole du Grand Paris : Vers un territoire de la "Grande Boucle de Seine" !" et demande audience au Premier Ministre, Monsieur Valls pour expliquer leur projet.

Métropole du Grand Paris : Vers un territoire de la "Grande Boucle de Seine" !
Dans le cadre de la Loi MAPTAM et du projet de loi "NOTRe" instituant la Métropole du Grand Paris (MGP) au 1er janvier 2016, 13 Maires de la "Grande Boucle de Seine", ont opté pour la constitution d’un territoire à 15 communes formant un bassin de vie cohérent et pouvant porter un projet de territoire dynamique et solidaire.

Ainsi, le territoire de la "Grande Boucle de Seine" (qui serait composé des villes de Asnières, Bois-Colombes, Clichy, Colombes, Courbevoie, Gennevilliers, La Garenne-Colombes, Levallois, Nanterre, Neuilly-sur-Seine, Puteaux, Rueil-Malmaison, Suresnes, Villeneuve-la-Garenne et Argenteuil) est fondé sur :

- une logique géographique : un territoire naturellement dessiné par la Seine.
- une logique économique s’appuyant sur les deux pôles qui le fondent (le port de Gennevilliers et la Défense) en travaillant leur complémentarité.
- une logique de projet qui rassemble les villes irriguées par La Défense, premier quartier d’affaires européen.
- une logique sociale qui est celle du bassin d’emplois et de vie des habitants au sein duquel doit s’organiser la solidarité et l’offre de transports.

Sans attendre l’échéance annoncée, les Maires ont, dès le mois de mai 2014, discuté de leur vision commune, structuré leur démarche à travers la constitution d’une association réunissant les maires des villes concernées et défendu leur projet dès les premières réunions déconcentrées avec les services de l’Etat. Puis, ils ont officiellement déclaré leur intention lors d’une conférence de presse le 20 mars 2015.

Enfin, un travail régulier entre élus et administrations des villes a permis d’aboutir à un projet sur ce territoire en en définissant les principales thématiques (projet, gouvernance, compétences, finances et ressources humaines). Cette réalisation montre à l’évidence le bien-fondé de la volonté des Maires quant à la création de ce territoire de la "Grande Boucle de Seine".

Aussi, convaincus plus que jamais de la pertinence de ce territoire et forts de ce travail mené en commun, les Maires, réunis en mairie de Courbevoie, ont décidé de tout mettre en œuvre pour la constitution de ce territoire.

Dès lors, ils demandent audience à Monsieur Manuel VALLS, Premier Ministre, pour expliquer leur projet et la richesse de la contribution que ce dernier apporterait à la constitution de la Métropole du Grand Paris.

Signé par :

Manuel AESCHLIMANN, Asnières Sur Seine,
Patrick BALKANY, Maire de Levallois-Perret
Alain-Bernard BOULANGER, Maire de Villeneuve-La-Garenne,
Gilles CATOIRE, Clichy-la-Garenne,
Christian DUPUY, Maire de Suresnes, Président de l’Association,
Nicole GOUETA, Maire de Colombes,
Patrick JARRY, Maire de Nanterre,
Philippe JUVIN, Maire de la Garenne-Colombes,
Jacques KOSSOWSKI, Maire de Courbevoie,
Patrice LECLERC, Maire de Gennevilliers,
Georges MOTHRON, Maire d'Argenteuil,
Patrick OLLIER, Maire de Rueil-Malmaison,
Yves REVILLON, Maire de Bois Colombes

Télécharger le communiqué de presse :
"Métropole du Grand Paris :
Vers un territoire de la "Grande Boucle de Seine" !"

(102 Ko, 1 page, format PDF)

 



Améliorer les conditions de transport du T1

le 25 février 2015

La Ville participe à la délégation d’élus et de citoyens qui se rendra au STIF pour exiger la rénovation du tramway, jeudi 26 février 2015.
Un départ collectif est prévu à 9 heures devant la mairie.

Emprunté par près de 150 000 personnes par jour − contre 50 000 à sa mise en service −, le T1 est à bout de souffle : ses rames vieillissantes sont en permanence surchargées, les conditions de transport sont insupportables, sa vitesse et sa fréquence se dégradent, le nombre d’accidents est en constante augmentation.
Face à cela, les villes de Gennevilliers, Asnières-sur-Seine, Villeneuve-la-Garenne, l’Ile-Saint-Denis, Saint-Denis et La Courneuve ont décidé de se mobiliser et près de 4500 usagers du T1 ont déjà signé la pétition exigeant :
• Des rames modernes, plus fréquentes, plus grandes, plus confortables et plus silencieuses ;
• L’agrandissement et l’aménagement des quais ;
• L’amélioration de la priorité aux carrefours.
Plaine Commune et le Conseil Général de Seine-Saint-Denis se sont engagés à réaliser au plus vite les travaux de voiries nécessaires aux aménagements que doit entreprendre le Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF), portants principalement sur l’agrandissement des quais et le renouvellement des rames.
La balle est donc désormais dans le camp du STIF. Nous ne lâcherons pas sans un engagement de leur part sur un calendrier de rénovation anticipée de la ligne du T1.
Nous n’attendrons pas 9 ans de plus !


Patrice Leclerc,
Maire, Conseiller Général des Hauts-de-Seine

 



Rassemblement contre l’austérité

Le 22 janvier 2015

"Non aux diminutions de moyens pour Gennevilliers" : un rendez-vous est fixé jeudi 22 janvier à 17 heures sur le parvis de la mairie pour un départ collectif à l’Hôtel Matignon pour remettre la pétition au Premier ministre.

Communiqué du maire et de la municipalité


Les décisions gouvernementales de réduire les dotations d’Etat de 11 milliards d’euros se traduisent à Gennevilliers par une perte de 10 millions d’euros dans le budget de la Ville jusqu’en 2017. Ce sont les populations, les associations, les personnels territoriaux et les entreprises qui travaillent avec les collectivités qui en seront les premiers touchés. Dans d’autres villes, des activités seront supprimées. Quid de nos ambitions en termes de santé, d’éducation, de construction de crèches et d’écoles…
Comme toutes les villes de France, nous refusons ces baisses !

Une réforme de la fiscalité locale s’impose pour redonner des moyens d’actions aux communes.
La Ville de Gennevilliers participe aujourd’hui à la journée d’action nationale en fermant "symboliquement " l’accueil des usagers.
Nous avons besoin de l’intervention des habitants pour défendre le service public de proximité.

Nous donnons rendez-vous à toutes les Gennevilloises et tous les Gennevillois, aux employés communaux, aux syndicalistes et aux militants associatifs qui refusent cette politique d’austérité : à l’Hôtel Matignon où la pétition sera remise au Premier ministre jeudi 22 janvier, à 18 heures

 



Les Gennevillois unis contre la barbarie et pour la liberté d’expression

Le 8 janvier 2015

Les Gennevillois unis contre la barbarie et pour la liberté d’expression

Nous sommes tous effondrés devant l’abomination de l’acte de barbarie effectué contre le journal Charlie Hebdo. Nous pensons aux victimes, à leurs familles, à leurs proches.
Nous voulons témoigner toute notre immense tristesse, mais aussi de notre détermination à refuser la barbarie, notre détermination à défendre la liberté d’expression, la démocratie.
Des noms sont cités avec des domiciliations dans différentes villes dont une gennevilloise.
Ils semblent inconnus dans notre ville. L’enquête en cours et les investigations détermineront qui est responsable de ce massacre. C’est un acte terroriste, avec des motivations totalitaires et obscurantistes, que tout le monde à Gennevilliers, comme dans chaque ville de France, condamne avec la plus grande fermeté. Nous voulons que justice soit faite, que les assassins soient le plus rapidement possible appréhendés et jugés pour leur barbarie.

Gennevilliers s’associe au deuil national et prend les dispositions suivantes :

• Mise en place du plan Vigipirate, avec notamment la sécurisation des abords des écoles et des lieux publics
• Suppression de toutes les sorties collectives à l’extérieur de la ville
• Organisation d’un rassemblement et d’une minute de silence sur le parvis de la mairie ce jeudi midi avec les agents municipaux
• Organisation d’un rassemblement avec toute la population de Gennevilliers ce jeudi 8 janvier à 18 heures sur le parvis de la mairie.
• Transformation de la cérémonie des vœux prévue ce samedi 10 janvier à 16 heures par une cérémonie de recueillement et de solidarité.

Patrice Leclerc,
Maire, Conseiller général des Hauts-de-Seine.

 



Insoutenable

Le 7 janvier 2015

Un acte d’une barbarie extrême a frappé ce jour la rédaction du journal Charlie Hebdo. 12 personnes sont mortes, plusieurs ont été blessées.

Nous sommes tous effondrés par l’annonce de cette attaque abominable et révoltante. Nous pensons aux victimes, à leurs familles, à leurs proches. Nous voulons leur témoigner toute notre tristesse, leur apporter du réconfort. Nous pensons également à l’ensemble des personnels de l’Hebdomadaire Charlie Hebdo et nous leur apportons toute notre solidarité.

Aujourd’hui, nous sommes révoltés par ces odieux assassinats. Ils anéantissent notre humanité. Ils écrasent la liberté de la presse, la liberté d’expression.

Nous refusons cette négation de la démocratie.

Nous ne savons pas qui sont les responsables de ce massacre. Quels qu’ils soient, rien ne justifie l’horreur. Nous voulons que justice soit faite, que les assassins soient le plus rapidement appréhendés et jugés pour leur barbarie.

Nous nous associons à toutes les initiatives de solidarité et de fraternité envers les familles, les professionnels de l’information.

Nous serons de toutes les actions qui dénoncent la barbarie, le terrorisme et la haine auprès des organisations politiques, associatives ou syndicales, avec toutes les femmes et les hommes engagés pour la liberté.

Dès ce soir, nous vous appelons à rejoindre le rassemblement organisé à 18 heures, Place de la République à Paris.

Les drapeaux seront mis en berne et nous appelons les Gennevilloises et Gennevillois à un rassemblement jeudi 8 janvier à 18 heures sur le parvis de la mairie.


Patrice Leclerc
Maire de Gennevilliers
Conseiller Général des Hauts-de-Seine

Télécharger le communiqué
(49 Ko, 1 page, format PDF)

 



Communiqué de presse des enseignants du collège Pasteur de Gennevilliers

Le 22 décembre 2014

Le collège Pasteur n’a pas été retenu dans la nouvelle carte d’éducation prioritaire, malgré les mouvements conjoints et intenses des parents d’élèves et des enseignants.

Réunis en assemblée générale ce vendredi 19 décembre 2014, les enseignants du collège ont demandé au Recteur de revoir sa décision pour le lundi 5 janvier 7 h 15.
A défaut d’une entrée du collège et des écoles de son réseau dans l’éducation prioritaire, les enseignants ont voté, à la majorité, un préavis de grève reconductible à compter du lundi 5 janvier 2015 7 h 55.


Télécharger la lettre pour le Recteur
(47 Ko, 1 page, format PDF)

 



Les Agnettes dans le "Nouveau Programme de Renouvellement Urbain"

Le 16 décembre 2014

Gennevilliers retenue dans le "Nouveau Programme de Renouvellement Urbain" : une opportunité pour accélérer la rénovation du quartier des Agnettes !


Gennevilliers se félicite d’être parmi les 200 quartiers prioritaires au niveau national choisis dans le cadre du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain financé par l’ANRU.
Ce choix conforte l’important travail mené depuis 2011 par la Municipalité en concertation avec les habitants pour préparer la rénovation urbaine du quartier des Agnettes et améliorer leur quotidien.
Ce classement est le fruit de la forte implication des élus municipaux avec les habitants. Il résulte des choix présentés en Conseil municipal, le 27 juin 2012, qui a prévu :
- un écoquartier populaire avec des jardins partagés, la réhabilitation de cinq tours rue des Agnettes et du bâtiment Lamour,
- un quartier mieux équipé notamment avec des locaux professionnels, la reconstruction du groupe scolaire Joliot Curie et la création d’un centre social et culturel,
- un quartier aux espaces publics redessinés et plus ouverts sur la ville,
- un quartier mieux desservi avec la réalisation de la future gare du réseau Grand Paris Express en interconnexion avec la station de métro de la ligne 13 "Les Agnettes" et la réalisation d’une nouvelle ligne de bus traversant le quartier.

Patrice Leclerc
Maire de Gennevilliers
Conseiller Général des Hauts-de-Seine

Télécharger le dossier de presse :
Le nouveau programme national de renouvellement urbain
2014 – 2024 – Le 16 décembre 2014

(774 Ko, 56 pages, format PDF)

 



Voitures brûlées au Luth : les individus auteurs du délit identifiés et arrêtés

Depuis le 21 novembre dernier, plusieurs voitures ont été volontairement incendiées dans le quartier du Luth. C’est inacceptable.


La Municipalité n’a pas communiqué immédiatement pour ne pas gêner l’action de la Police nationale. Mais elle a agi.

La Police nationale a rapidement mené l’enquête et identifié les coupables : deux mineurs habitant le quartier. Ils sont aujourd’hui arrêtés, après placement en garde à vue et présentation à la Justice.

Nous nous félicitons de l’efficacité du commissariat de Gennevilliers.

Nous condamnons avec la plus grande fermeté les comportements irresponsables d’individus qui pénalisent d’abord des habitants qui subissent la crise économique et dont la voiture constitue un moyen de déplacement indispensable.

Le quartier du Luth a connu et connaît de belles évolutions. Rien ne nous empêchera de continuer d’oeuvrer dans ce sens avec l’ensemble des habitantes et des habitants, jeunes et moins jeunes du quartier.

Nous ferons tout pour que dans ce quartier la solidarité entre les habitants gagne sur la défiance, l’action commune pour mieux vivre sur les actes inutiles et irresponsables d’incivilités.

Vous pouvez compter sur l’ensemble de l’équipe municipale pour continuer à agir pour développer le bien vivre ensemble à Gennevilliers et dans le quartier du Luth.


Pour la Municipalité,

Patrice Leclerc,
maire, conseiller général des Hauts-de-Seine.

Zineb Zouaoui,
adjointe au maire,
responsable du quartier du Luth.

 




La Ville de Gennevilliers soutient le mouvement de grève des enseignants, jeudi 27 novembre 2014, contre le projet de l’Etat de sortir le Collège Pasteur de Gennevilliers du Réseau d’Education Prioritaire.

Le 26 novembre 2014

Télécharger le communiqué de Patrice Leclerc,
Maire, Conseiller Général des Hauts-de-Seine

(67 Ko, 2 pages, format PDF)

Télécharger le vœu du Conseil municipal du 19 novembre
pour le maintien du réseau d'éducation prioritaire Pasteur

(23 Ko, 2 pages, format PDF)

Le 24 novembre 2014

Télécharger la lettre destinée à Madame Najat VALLAUD-BELKACEM,
Ministre de l’Éducation nationale, Enseignement supérieur et Recherche

(29 Ko, 2 pages, format PDF)

 




Un courrier destiné à Madame la Ministre de l'Education nationale pour le maintien de la REP à Pasteur

Le 5 novembre 2014

Je vous interpelle au sujet de la nouvelle répartition de l'éducation prioritaire. A Gennevilliers, le secteur Guy Môquet sera classé en REP+, Edouard Vaillant en REP, alors que Louis Pasteur sortirait de ce classement.

J'ai échangé avec M. Philippe Wuillamier, Directeur académique des Hauts-de-Seine qui m'a assuré que la sortie de Pasteur de l'éducation prioritaire n'entraînera pas de hausse des effectifs des classes du collège. Notre ville ne pourrait accepter que cette décision ait des conséquences sur les écoles du quartier des Agnettes et sur les effectifs des classes d'Henri Wallon et Joliot Curie, ni sur les décharges des directions d'école du quartier.

En effet, il ne serait pas cohérent que l'Education nationale ne reconnaisse pas une spécificité du quartier des Agnettes (pour les écoles Wallon et Curie), alors celui-ci reste le seul quartier de Gennevilliers en passe d'être retenu dans la géographie prioritaire et le seul quartier de la ville classé ANRU.

Comme vous avez pu le constater lors de votre dernière visite à Gennevilliers, nous mettons tout en œuvre pour apporter les meilleures conditions de réussite aux enfants gennevillois. Aussi la décision de retirer le secteur Pasteur de l'éducation prioritaire pourrait se traduire par une diminution de moyens et, par conséquent, une gestion plus difficile sur le terrain, la disparition de nombreux projets et une perte de stabilité des enseignants avec le départ d'enseignants. Cela signifierait une détérioration des conditions d'apprentissage et d'encadrement des élèves.

Je suis certain que vous porterez une attention particulière au dossier gennevillois, dans la perspective du maintien des dispositions existantes pour le secteur Pasteur.

Si, comme me l'assure Monsieur Wuillamier, Directeur académique des Hauts-de-Seine, aucun moyen ne sera retiré dans le collège et les écoles primaires du secteur, vous comprendrez que je préfère, si cela ne change rien en termes de moyens alloués, que l'on garde le titre de REP en garantie de cette pérennité.

Vous remerciant de l'attention que vous voudriez bien porter à notre dossier,
Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l'assurance de mes salutations distinguées.

Patrice Leclerc,
Maire de Gennevilliers

 



Suite aux annonces du premier ministre sur le logement

Le 14 octobre 2014

Lors du Comité interministériel du lundi 13 octobre, Manuel Valls a annoncé vouloir booster la construction de logements, en région parisienne. Gennevilliers a ainsi été retenue comme site "traité en priorité".

 

Sur les cinq villes retenues, toutes ont déjà démontré leur engagement en faveur de la construction de logements sociaux. Nous restons donc très dubitatifs sur les effets réels de cette annonce, puisqu'une fois de plus, les efforts vont reposer sur les mêmes. Par ailleurs, il n'y a aucune contrainte sur les villes qui ont peu de logements sociaux.

Nous sommes par ailleurs très préoccupés par l'annonce de la création d'une Opération d'Intérêt National (OIN). En effet, cet outil juridique permet à l'Etat d'imposer aux Maires une politique d'urbanisme et de construction et écarte les opérateurs publics locaux. L'Histoire est féconde des résultats catastrophiques partout où cela s'est produit. Les Gennevillois veulent rester maîtres de leur développement.

Nous voulons également des engagements précis sur les modalités de financements des 2 900 logements annoncés ainsi que sur les montants des subventions attribuées pour aider à la création des équipements publics nécessaires. En effet, nous sommes aujourd’hui confrontés à des baisses drastiques de dotations budgétaires. Moins 10 millions d’euros pour Gennevilliers d'ici 2017, c’est l'équivalent de la subvention Ville pour l'aide à la construction de 350 logements !

Nous avons ainsi fort à craindre que les financements prévus resteront insuffisants par rapport aux engagements de constructions consenties par la Ville notamment dans le cadre du Contrat de Développement territorial. Nous serons très vigilants pour que ce nouveau dispositif soit réfléchi en cohérence avec les objectifs du CDT, en particulier sur les périmètres concernés. Nous souhaitons en l'occurrence que les quartiers des Agnettes, du Centre-ville et des Chanteraines soient considérés en priorité.

Patrice Leclerc,
Maire de Gennevilliers
Conseiller Général des Hauts-de-Seine

 



Le refus de la barbarie

Le 25 septembre 2014

Suite à la mort d'Hervé Gourdel, décapité, Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers, proclame "Le refus de la barbarie".

Je suis révulsé par la mort d’Hervé Gourdel, décapité, par ses ravisseurs.

Mes pensées vont à sa famille et ses proches, frappés par un deuil si horrible. Cet acte odieux suscite une vague d’émotion. Le Conseil municipal de Gennevilliers, réuni en séance plénière mercredi 24 septembre, s’est associé au sentiment d’effroi que partage notre pays.

Ce crime barbare ne doit pas rester impuni. Leurs auteurs doivent être jugés. A cette fin, je demande à la France de saisir la Cour internationale de La Haye, l’ONU et les états membres doivent lui donner les moyens d’investiguer et de juger tous les coupables, des commanditaires aux bourreaux.

Patrice Leclerc
Maire de Gennevilliers
Conseiller Général des Hauts-de-Seine

Télécharger le communiqué du Maire
(29 Ko, 1 page, format PDF)

 



Déclaration de rentrée de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers

Le 2 septembre 2014

La Ville de Gennevilliers fait des enfants une priorité de son action

Avec Richard Merra, adjoint au maire chargé de l’enseignement, et toute l’équipe municipale, nous poursuivons l’amélioration des équipements scolaires engagée pendant le dernier mandat. Cet effort de notre ville vise à donner aux enfants les meilleures conditions d’accueil. Nous le ferons tout au long de l’année. La nouvelle école Lucie-et-Raymond-Aubrac ouvrira ses portes cette année et nous persévérons aussi dans notre plan de déploiement de tableaux numériques dans les classes.

Avec les parents d’élèves, nous portons une attention particulière sur les remplacements des enseignants. Les actions menées ensemble l’an passé ont permis d’avoir un poste de remplaçant supplémentaire sur notre circonscription. Le dispositif "plus de maîtres que de classes" permettra aussi d’avoir deux postes supplémentaires pour cette rentrée. Enseignants, parents et municipalité, nous poursuivrons notre vigilance et notre capacité à travailler ensemble pour développer les moyens investis par l’Education nationale à Gennevilliers.

Cette année sera marquée, en élémentaire, par la mise en œuvre des activités périscolaires (TAP) en direction de tous les enfants de notre ville, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires imposée par le gouvernement. Il s’agit d’un transfert de charges que la Ville de Gennevilliers a décidé d’assumer pour développer un apport éducatif et culturel de qualité à tous les petits Gennevillois. C’est une concrétisation de notre engagement à tout faire pour donner le meilleur à nos enfants. Il s’agit là d’un défi ambitieux pour la Ville et les acteurs éducatifs que nous évaluerons tout au long de l’année dans le cadre du Conseil local éducatif.

Le Conseil local éducatif, ouvert aux parents, enseignants et agents communaux, travaillera sur le projet éducatif territorial (PEDT), sur la définition de notre politique de la petite enfance et sur la question du langage et des langues. Nous développons ainsi nos réflexions collectives pour continuer d’améliorer nos actions.

Soyez assurés de notre volonté de tout faire avec les parents, les enseignants, les agents communaux, pour développer une communauté éducative gennevilloise qui se donne les moyens d’apporter le meilleur à nos enfants.

Bonne rentrée 2014 à toutes et tous.
Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers, coordinateur du conseil local éducatif

Télécharger la déclaration de rentrée
(600 Ko, 3 pages, format PDF)

 



Rassemblement pour dire : Ne touchez pas aux écoles de nos enfants

Le 14 juillet 2014

Dans la nuit du 13 au 14 juillet 2014, vers 1 heure du matin, une dizaine d’individus ont déclenché un incendie dans l’école élémentaire Joliot-Curie aux Agnettes. Cet acte criminel est inacceptable.

Télécharger le communiqué du Maire
(54 Ko, 1 page, format PDF)

 



STOP au massacre en Palestine

Le 12 juillet 2014

Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers et la Municipalité invitent les Gennevilloises et les Gennevillois à un rassemblement de protestation contre l’opération de terreur organisée par l’Etat d’Israël.

Télécharger la déclaration du Maire
(66 Ko, 1 page, format PDF)

 



Métropole du Grand Paris - Gennevilliers concernée

Le 25 juin 2014

Le gouvernement est engagé dans de profonds changements concernant l’organisation des collectivités de notre pays : regroupement des régions, suppression des départements, création de la métropole du Grand Paris, notamment. Les Gennevilloises et Gennevillois, la ville de Gennevilliers sont concernés par ces évolutions.

Télécharger la déclaration du Maire
(122 Ko, 1 page, format PDF)

 



Les expulsions locatives doivent cesser !

Le 13 mai 2014

Un communiqué relatif à l'audience du jeudi 15 mai 2014 au Tribunal administratif de Cergy-Pontoise, qui oppose Monsieur le Maire à Monsieur le Préfet de Hauts de Seine sur la légalité d'un arrêté contre les expulsions locatives des ménages de bonne foi.

Télécharger le communiqué du Maire
(60 Ko, 1 page, format PDF)

 



Vous pouvez retrouver les communiqués et les déclarations de Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers de 2001 à 2014, et de la municipalité.

 



Réforme de l’éducation prioritaire : Après les belles annonces de Vincent Peillon, la triste réalité des chiffres.

Mardi 21 janvier 2014

Suite aux annonces par le ministère de l'éducation nationale de la suppression de plusieurs heures d'enseignements dans de nombreux établissements des Hauts-de-Seine, les enseignants du lycée Galilée de Gennevilliers ont décidé de se mettre en grève ce jeudi 23 janvier.

Alors que depuis la rentrée 2013, le lycée Galilée avait déjà subi la perte de 72 heures d'enseignements, les enseignants demandent le maintien des conditions d'encadrement actuelles. Le retour aux conditions d'avant septembre 2013 nécessiterait même l'attribution de 126 heures.

Les enseignants participent donc au rassemblement à Nanterre devant le siège de la direction académique, jeudi 23 janvier, à partir de 12 heures. Ils seront accompagnés de Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers, qui a obtenu un rendez-vous ce même jour à 12h30 avec le directeur académique et les maires de Colombes, Nanterre et Villeneuve-la-Garenne également touchés par ces suppressions d'heures d'enseignements.

Suite à la présentation du plan de réforme de l'éducation prioritaire de Vincent Peillon, Ministre de l'éducation, jeudi 16 janvier, Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers, dénonce la triste réalité des chiffres et exige que les moyens actuels soient maintenus et renforcés.

Télécharger le communiqué du Maire
(254 Ko, 1 page, format PDF)



Modification des rythmes scolaires à Gennevilliers, ville d’éducation prioritaire

Lundi 16 décembre 2013

Lundi 16 décembre, Monsieur le maire de Gennevilliers s’est adressé par courrier à Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale à propos de la mise en place des rythmes scolaires à Gennevilliers.

Ce courrier fait suite au refus du Directeur académique des services de l’Education Nationale des Hauts-de-Seine de prendre en compte l’originalité et le caractère expérimental du projet élaboré en concertation avec l’inspecteur de l’Education Nationale, les enseignants, les parents élus, les élus municipaux et le personnel communal.

Monsieur le maire demande ainsi l’accord du Ministre ainsi qu’un rendez-vous dès janvier 2014 avec une délégation composée de représentants de parents, d’enseignants, de la ville et de son personnel afin de présenter l’intérêt, dans un territoire d’éducation prioritaire, d’expérimenter les propositions faites par ces derniers.

Lettre de Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers,
destinée à Vincent Peilllon, Ministre de l’Education Nationale

(44 Ko, 4 pages, format PDF)

 



Nelson Mandela est mort. Son combat doit vivre.

Mercredi 6 décembre 2013

Comme des millions de citoyens à travers le monde, l’annonce du décès de Nelson Mandela me procure une très grande tristesse et une profonde émotion.

Télécharger le communiqué de presse
(85 Ko, 2 pages, format PDF)

 



Aux habitants des Agnettes

Mercredi 13 novembre 2013

Suite à des incidents dans le quartier des Agnettes, Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers et Yasmina Attaf, adjointe au Maire en charge du quartier des Agnettes, annoncent les mesures prises pour la sécurité et la tranquillité des habitants du quartier.

Télécharger la lettre pour le quartier des Agnettes
(72 Ko, 1 page, format PDF)

 



Insupportable Hold-up sur Gennevilliers et ses habitants

Jeudi 31 octobre 2013

Débats parlementaires sur la loi de Finances 2014

Actuellement se déroulent les débats parlementaires au sujet de la loi de Finances 2014 qui, notamment dans son article 73, traite des critères de prélèvement et de reversement au titre du Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) et du Fonds de solidarité des communes de la Région Ile-de-France (FSRIF).

Télécharger la déclaration du maire
(32 Ko, 1 page, format PDF)

 



Débat sur le projet de loi portant sur la création de la "Métropole de Paris"

Mardi 10 septembre 2013

Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers invite à une réunion publique vendredi 20 septembre, à 18 h 30, en salle du conseil municipal pour débattre des conséquences de cette loi en présence de M. Philippe Laurent, Président de Paris Métropole et Maire de Sceaux, M. Patrick Braouezec, 1er Vice-président de Paris Métropole et Président de Plaine Commune.

Télécharger la déclaration sur
"Débat sur le projet de loi portant
sur la création de la Métropole de Paris"

(131 Ko, 1 page, format PDF)

 



Déclaration de rentrée de Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers

Mardi 3 septembre 2013

"A tous : bonne rentrée 2013"

Télécharger la déclaration de rentrée 2013
(383 Ko, 4 pages, format PDF)

 



La ville de Gennevilliers solidaire des palestiniens d’El Bireh contre un nouveau coup de force des autorités israéliennes.

Jeudi 14 août

Accès au communiqué - La ville de Gennevilliers solidaire des palestiniens d’El Bireh contre un nouveau coup de force des autorités israéliennes.

 



Signature d’un protocole pour la démolition du foyer Brenu à Gennevilliers et la reconstruction de résidences sociales

Jeudi 11 juillet

Le Préfet des Hauts-de-Seine Pierre-André PEYVEL, le maire de Gennevilliers Jacques BOURGOIN et le directeur Général d’Adoma Bruno ARBOUET ont signé jeudi 11 juillet un protocole concernant la reconstruction de résidences sociales à Gennevilliers et la démolition du foyer Brenu.

Accès au communiqué de presse - Signature d’un protocole pour la démolition du foyer BRENU à Gennevilliers et la reconstruction de résidences sociales

 



Gennevilliers continue sa lutte contre les marchands de sommeil et pour la résorption de l’habitat insalubre.

Vendredi 31 mai

- Murage de 3 logements insalubres au 15, rue du Square.

 



Gennevilliers toujours mobilisé contre l’Habitat indigne !

Mardi 28 mai 2013

Comme vous le savez la Ville de Gennevilliers continue de mener sans relâche la lutte pour le droit au logement pour tous et contre la ségrégation sociale et urbaine.

C’est pour répondre à cette exigence politique que la municipalité organise régulièrement des initiatives, avec toujours une double démarche : dénoncer la responsabilité des marchands de sommeil, mais dans le même temps, faire des propositions constructives pour améliorer les conditions de vie de tout nos concitoyens.

C’est pourquoi, afin de démolir le foyer Brenu après avoir relogé l’ensemble des locataires à Gennevilliers, nous avons entamé depuis plusieurs mois des discussions avec le propriétaire, ADOMA ex SONACOTRA, et la Préfecture des Hauts-de-Seine.
En effet, dans ce foyer plusieurs centaines de travailleurs immigrés vivent dans des chambres de 7 m2 dans des conditions indignes en ce début de XXIe siècle.

Lundi 3 juin, à 10 h 25 sur le parvis de la mairie afin de nous rendre en car au siège d’ADOMA.

Télécharger la déclaration du maire
(163 Ko, 1 page, format PDF)

 



Communiqué de presse: Foyer Brenu Adoma : "l'habitat indigne, ça suffit !"

Mercredi 15 mai 2013

Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers, organise une conférence de presse devant le foyer brenu, mercredi 22 mai à 11 heures pour informer de la situation.

Télécharger le communiqué de presse
(10 Ko, 1 page, format PDF)

 

 



Quatre vœux adoptés

mercredi 27 mars 2013

Le Conseil municipal réuni mercredi 27 mars a voté plusieurs vœux dont un voté à l’unanimité sur l’hôpital Beaujon pour exiger le maintien du service public hospitalier de proximité. En accord avec le Maire de Clichy, une délégation des élus de la ville de Gennevilliers et d’associations porteront ce vœu lors du Conseil municipal extraordinaire de la ville de Clichy sur l’Hôpital Beaujon qui aura lieu le 9 avril pour grandir ensemble la mobilisation.

Un deuxième vœu pour le droit de vote des résidents étrangers a été voté. Il exige notamment que le Président de la République mette en œuvre, dès à présent, ses engagements pour qu’en 2014 tous les résidents étrangers, communautaires et non communautaires, aient le même droit de vote et d’éligibilité aux élections locales.

Enfin, deux autres vœux, l'un pour des solutions alternatives aux politiques d'austérité imposées aux collectivités, l'autre contre les expulsions locatives.

Accès aux vœux adoptés au Conseil municipal du 27 mars :

- Vœu relatif au maintien du service public hospitalier
de proximité de l’hôpital Beaujon

(132 Ko, 2 pages, format PDF)

- Vœu pour le droit de vote des résidents étrangers
(82 Ko, 2 pages, format PDF)

- Vœu : Nous refusons l’austérité pour nos collectivités
et les habitants de Gennevilliers !

(91 Ko, 3 pages, format PDF)

- Vœu contre les expulsions locatives pour raisons économiques
(82 Ko, 2 pages, format PDF)

 

 



Le nouveau Centre Municipal de Santé de Gennevilliers ouvrira ses Permanences de Soins Ambulatoires en Soirée à la mi-avril 2013

jeudi 14 mars 2013

Le 14 mars 2013, à l’occasion de la venue de Monsieur Claude EVIN, Directeur Général de l’Agence Régionale de Soin d’Ile-de-France, pour une visite du nouveau Centre municipal de santé de Gennevilliers, ce dernier a annoncé officiellement à Monsieur Jacques BOURGOIN, Maire de Gennevilliers, que les autorisations sont en cours de finalisation pour permettre l’ouverture à la mi-avril 2013 des Permanences de Soins Ambulatoires en Soirée dans les nouveaux locaux du CMS, rue de la Paix...

Télécharger le communiqué de presse
(85 Ko, 1 page, format PDF)

 



Communiqués de presse : Nouveau Grand Paris

mercredi 13 mars 2013

Suite à l’annonce sur les modalités de mise en place du "Nouveau Grand Paris" sur le plan de transports collectifs en Ile-de-France par le gouvernement, Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers publie un communiqué de presse pour Gennevilliers et un communiqué de presse commun avec les maires d’Asnières, de Bois-Colombes et de Courbevoie au sujet du calendrier retenu par Monsieur le Premier Ministre pour le Grand Paris Express.

Grand Paris Express: Communiqué de Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers

Télécharger le communiqué de presse
(89 Ko, 1 page, format PDF)

Nouveau Grand Paris : Communiqué de presse des maires des villes de Gennevilliers, Courbevoie, Bois-Colombes, Asnières.

Télécharger le communiqué de presse
(93 Ko, 1 page, format PDF)



Les maires du Nord-Ouest des Hauts-de-Seine veulent une mise en service rapide du tramway T1 jusqu’à Rueil

Vendredi 22 février 2013

Les maires des villes de Asnières-sur-Seine, Bois-Colombes, Colombes, Gennevilliers, Nanterre, Rueil-Malmaison et Villeneuve-la-Garenne, réunis le vendredi 22 février à l’hôtel de Ville de Colombes ont décidé la création du "Collectif des élus du trajet du tramway T1" et affirment...

Télécharger le communiqué de presse
(125 Ko, 2 pages, format PDF)

 



Communiqué de Jacques BOURGOIN, Maire de Gennevilliers à la suite de l'incendie au Luth

Mercredi 2 janvier 2013

Avec la municipalité de Gennevilliers, je tiens à exprimer ma plus vive émotion et mon profond soutien aux familles des 5 victimes de l’incendie intervenu dans un logement HLM de Gennevilliers, dans la nuit du 1er au 2 janvier 2013 vers 5 heures du matin...

Télécharger le communiqué de presse
(31 Ko, 1 page, format PDF)



Déclaration de rentrée de Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers

Mardi 4 septembre 2012

"Toute notre ambition pour la réussite des enfants de Gennevilliers"

Télécharger la déclaration de rentrée 2012
(1,7 Mo, 1 page, format PDF)



Le Maire de Gennevilliers écrit au ministère de l’intérieur

Lundi 6 août 2012

Dans son courrier du 6 août, le Maire de Gennevilliers, Jacques Bourgoin sollicite une rencontre auprès de Manuel Valls, Ministre de l’intérieur avec l’ensemble des Maires de la Boucle nord : Asnières-sur-Seine, Colombes, Villeneuve-la-Garenne à propos des questions de sécurité.
Il propose de faire un état des lieux de la sécurité des quartiers de la Boucle nord et de mener une réflexion commune sur les dispositions à prendre dans le cadre des Zones de Sécurité Prioritaires.

Lettre de Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers,
destinée à Manuel Valls, Ministre de l’intérieur

(34 Ko, 1 page, format PDF)



Nouvelles décisions de la Ville de Gennevilliers

Mardi 31 juillet 2012

Suite à un accident, où deux enfants ont été blessés, il y a deux ans, avec un rapport de la DDJS relevant une probable incidence d’un défaut d’alimentation et d’hydratation sur les capacités de l’animatrice incriminée, ...

Télécharger le communiqué de presse
(67 Ko, 1 page, format PDF)



Le Maire de Gennevilliers écrit au ministère du logement et de la Ville

Mercredi 25 juillet 2012

Dans son courrier du 25 juillet, le Maire de Gennevilliers, Jacques Bourgoin, s’interroge sur les véritables perspectives en matière de politique de la ville.

Lettre de Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers,
destinée à Cécile Duflot, Ministre de l’Egalité du territoire et du logement
et François Lamy, Ministre délégué chargé de la Ville

(147 Ko, 1 page, format PDF)



Le Maire de Gennevilliers écrit au ministère de l’Education nationale

Lundi 2 juillet 2012

Dans son courrier du 2 juillet, le Maire de Gennevilliers, Jacques Bourgoin, dénonce l’ampleur des suppressions de postes intervenues dans l’éducation nationale, sous le précédent quinquennat, les diminutions des dotations horaires dans les trois collèges et le lycée, les non remplacements des postes des RASED...
Il demande une ouverture de classe en maternelle. Il indique que l’ambition des élus de Gennevilliers est de mettre tout en œuvre pour favoriser la réussite des enfants et que cette ambition ne peut prendre toute sa dimension que si l’Education nationale y joue pleinement son rôle et dispose des moyens nécessaires.

Lettre de Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers,
destinée à Vincent PEILLON, Ministre de l’Education nationale

(102 Ko, 1 page, format PDF)

 



  • Ebul’idées : A vos idées !

    Jusqu’au 15 juillet Formulaire en ligne

    Végétalisation, pose de bancs, rénovation d’aires de jeux, fresques murales, installation de bornes tactile et de plateforme interactive… Avec Ebul’idées, vous êtes invités à transmettre vos idées pour construire l’avenir de la ville.

  • Le gouvernement Israélien empêche le maire de Gennevilliers d’aller en Palestine

    Le 17 avril 2018 Communiqué

    Ce lundi 16 avril après six heures de rétention et six d’interrogatoire, le maire de Gennevilliers s’est vu notifier par Israël son empêchement d’aller à Jérusalem.

  • Accueillir un enfant palestinien

    Du 7 au 16 juillet Chez vous

    À la recherche de familles pour héberger de jeunes Palestiniens lors de leur séjour à Gennevilliers du 7 au 16 juillet

  • Prochain Conseil municipal

    Mercredi 23 mai 2018 Salle du Conseil municipal en mairie

    Le prochain conseil municipal se tient mercredi 23 mai à 20 heures dans la salle du conseil municipal en Mairie.

  • Les défis : et après ?

    Après le 2 décembre A Gennevilliers

    Lors de la grande matinée du 2 décembre la municipalité a annoncé les choix pour relever les six défis définis et discutés depuis fin juin.